Pravind Jugnauth : «Il y a 25 gréeurs en poste dans l’Aviation Civile»
Le Premier ministre a souligné qu’ils sont soumis à un test physique lors de l’exercice de sélection et à un examen médical avant la nomination pour vérifier leurs aptitudes à travailler à une hauteur de 600 pieds.
Actualités

Pravind Jugnauth : «Il y a 25 gréeurs en poste dans l’Aviation Civile»

Répondant à une question du 4e député de Mahebourg et Plaine Magnien, Thierry Henry dans la tranche d’horaire Prime Minister’s Question Time (PMQT), à l’Assemblée nationale, le 12 novembre, le Premier ministre, Pravind Jugnauth a affirmé : «Il existe 25 postes de gréeur pour le Département de l’Aviation Civile, cela conformément à l’Ordonnance sur les établissements civils.» Il a souligné que les gréeurs font partie des classes mineures qui doivent avoir un certificat de fin d’études primaires ou une qualification alternative acceptable. «Ils aident à l’installation et à la maintenance des mâts, des tours, des systèmes d’antenne et autres structures allant jusqu’à 600 pieds de haut, utilisés pour la communication aéronautique et de navigation qui sont situés sur les sites suivants: Aéroport international SSR, Station de transmission Bigara, Flic en Flac, Grand Baie, Rodrigues, Agalega et St Brandon»

Le Premier ministre a souligné qu’ils sont soumis à un test physique lors de l’exercice de sélection et à un examen médical avant la nomination pour vérifier leurs aptitudes à travailler à une hauteur de 600 pieds.

Poursuivant sa réponse, Pravind Jugnauth a soutenu : «Avec la modernisation du centre de contrôle régional en 2001, environ 50 tours aériennes et antennes utilisées pour la communication à longue distance avec les avions et les pays voisins ont été démantelés et remplacés par quatre nouvelles antennes, deux basées à Bigara et les deux autres, situées à l’aéroport SSR en vue d’assurer la communication de longue distance avec les avions.» Il a souligné que la communication avec les pays voisins est maintenant réalisée par satellite. Cela a entraîné une réduction du nombre de riggers requis par le Département de l’Aviation Civile.

Le Premier ministre a précisé qu’il y a actuellement, dix riggers en poste sur les 11 postes financés : l’un a été nommé en 2010, cinq en 2016, deux en 2017 et deux en 2018 pour combler les postes vacants existants.

En réponse à une question supplémentaire du député Henry qui a demandé si ces recrues proviennent de No 8 (Moka/Quartier-Militaire), Pravind Jugnauth a rétorqué : «Je pense que vous êtes en train de plaisanter mon cher. Ces recrues viennent des régions de Grand Bois, Quartier-Militaire, St-Pierre, Vacoas, Rivière des Anguilles et Rose-Belle. Vos ferez mieux d’aller consulter votre service.»

Pravind Jugnauth : «Il y a 25 gréeurs en poste dans l’Aviation Civile»