Politique

Pravind Jugnauth : « Il y a certains politiciens qui sont dévoués… »

Pravind Jugnauth estime que des fois les gens perdent confiance en des politiciens. Les gens pensent que ces derniers ne viennent que faire de beaux discours mais font totalement le contraire de ce qu’ils ont prêché. « Mwa mo le ki dimunn gayn konfians », lance-t-il. Il veut montrer qu’il y a certains politiciens qui sont dévoués et qui œuvrent pour montrer le respect envers la famille, les enfants et les femmes.

Le Premier ministre participait au 25e anniversaire de la Hindu House et le 51ème anniversaire de l’Indépendance de Maurice. C’était à l’hôtel Le Grand Bleu à Trou-aux-Biches. « Mo le montre ki pa zis mo koze mais mo fer seki mo koze », affirme Pravind Jugnauth. « Dimunn bizin konn fer la diferans ant bann seki blabla ek sirtou bann seki fer le kontrer », ajoute-t-il.

Pravind Jugnauth a aussi souligné que pour progresser il faut toujours respecter les valeurs ancestrales. Il a parlé de devoir de préserver les valeurs et de les transmettre aux générations futures. « Notre diversité culturelle et religieuse est une de nos principales richesse », a fait savoir le chef du gouvernement. Ce dernier insiste également qu’il faut œuvrer pour promouvoir l’unité parmi la nation mauricienne.

D’autre part, Pravind Jugnauth a cité les livres sacrés tels que le Ramayana. « Li touzour valab dan lavi modern », a-t-il fait savoir. « La limier pou tuzur ena viktwar lor lobskirite…sinserite ek zefor pu tuzur prevalwar lor laenn », a déclaré le Premier ministre.

Par ailleurs, critiquant ses adversaires, il a déclaré que certains sont « aveuglés » par l’égoïsme et se focalisent seulement sur leurs ambitions personnelles et leurs « plaisirs » avant l’intérêt de la nation. Il affirme que ce sont les mêmes personnes « ki pou mett baton dan larou…zot ke kal developman..zot le destabiliz pei ».

De plus, Pravind Jugnauth a encore une fois parlé de son combat contre le fléau de la drogue. Il a rappelé qu’il était à Vienne où il a participé à la 62e session ministérielle de la Commission of Narcotic Drugs (CND) organisée par l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (UNODC). Selon lui, cette instance « apprécie » la détermination de Maurice pour en finir avec la mafia de la drogue.

Dans la foulée, il a rappelé que c’est le gouvernement actuel qui a mis en place une Commission d’enquête sur la drogue alors que l’ancien régime « finn tuzur soutir mafia ». Il a également sévèrement critiqué ceux qui « ridiculisent » le gouvernement au sujet de ses efforts pour lutter contre le fléau de la drogue.

Pravind Jugnauth est aussi revenue sur la saisie de 110 kilos d’héroïne estimés à Rs 1,65 milliards à proximité du Coin-de-Mire. « Lopozisyon in truve ki pe fer sinema. Kumadir mone set up enn senario », déplore-t-il. Il les qualifie de « clowns » qui ne font que de la démagogie et se servent de la calomnie pour ternir sa réputation.

« Ki manier finn fer konplo kont mwa dan case medpoint. In dir moem aste moem vande ». Il déclare qu’on lui avait déjà condamné à l’avance. Le Premier ministre souligne que sa conscience a toujours été claire et il se dit déterminer de changer la république pour amener le progrès et le développement.

D’autre part, le chef du gouvernement a aussi évoqué les différents projets entrepris par l’Etat, dont le Metro Express et le Safe City Project. Pravind Jugnauth a réitéré que le but de ce projet est la sécurité de chaque personne. Il déplore que certaines personnes pensent que cela serait une atteinte à la vie privée des citoyens.

Le chef du gouvernement a aussi critiqué certaines personnes « ki pe atak linde ».  Il rassure que la piste d’atterrissage et la jetée qui seront construites à Agalega seront sous le contrôle du gouvernement mauricien.

Pravind Jugnauth n’a également pas manqué de parler du dossier Chagos et a égratigné l’ancien Premier ministre qui était au pouvoir pendant 10 années. Il souligne que Navin Ramgoolam n’avait jamais eu une rencontre avec le Premier ministre britannique. Le Premier ministre rassure que le combat se poursuivra et rappel qu’il est claire que le Royaume-Uni « pe okip sagos ilegalman ek bizin retourn sa teritwar la pli vit possib. »

Pravind Jugnauth : « Il y a certains politiciens qui sont dévoués… »