Pravind Jugnauth : «Le Comité de Loterie est déficitaire à Rs 5,1 M de janvier à mai cette année»
Pravind Jugnauth: «Ces déficits sont comblés par le compte de prix dans lequel Les sommes non réclamées pour les billets gagnants sont créditées, lorsque ces sommes doivent être créditées au Consolidated Fund»,
Actualités Uncategorized

Pravind Jugnauth : « Le Comité de Loterie est déficitaire à Rs 5,1 M de janvier à mai »

Répondant à une question du député Dan Baboo, dans la tranche d’horaire du PMQT, au Parlement ce 30 octobre, le Premier ministre et ministre des Finances a révélé que le Comité de Loterie a accumulé des pertes au cours de ces dernières années. «Le Comité de Loterie est déficitaire à hauteur de Rs 5,1 M de janvier à mai cette année», a affirmé Pravind Jugnauth.

Il a souligné que le Comité des Loteries, insitué en vertu de la clause 86 de la loi sur les jeux de hasard en 2007, a enregistré des pertes qui se chiffraient à 8,4 millions de roupies et à 13,6 millions de roupies en 2014 et 2015, respectivement. «Ces déficits sont comblés par le compte de prix dans lequel les sommes non réclamées pour les billets gagnants sont créditées, lorsque ces sommes doivent être créditées au Consolidated Fund», a déclaré le Premier ministre. De ce fait, il a répondu à une question Dan Baboo qui voulait savoir les raisons pour lesquelles, Lottotech est venu de l’avant avec un deuxième tirage par semaine.

Pravind Jugnauth: «Au terme de longues négociations, Lottotech a accepté de reprendre la franchise et la marque de la Loterie Verte pour la moderniser pour un redressement complet.»

En revanche, Pravind Jugnauth a expliqué que compte tenu de sa situation financière actuelle, le comité de loterie, n’est plus une préoccupation  par rapport à la viablilité. «Au terme de longues négociations, Lottotech a accepté de reprendre la franchise et la marque de la Loterie Verte pour la moderniser pour un redressement complet», a déclaré le Premier ministre. Il a souligné qu’avec le transfert de la Loterie Verte à Lottotech, le Comité de Loterie devra «wind up». Dans le cadre de l’accord signé devant le juge de médiation, Lottotech a accepté d’embaucher 44 des 65 employés du comité des loteries et de verser à chacun un salaire mensuel non moins que leurs derniers salaires qu’ils percevaient au Comité de Loterie.

Auparavant, au début de sa réponse, le Premier ministre a affirmé que suite à une demande formulée par la State Investment Corporation SIC) en mars 2008, Lottotech a été retenue en tant que soumissionnaire préféré pour exploiter la loterie nationale mauricienne.

Par conséquent, il a fait remarquer que le 3 avril 2009, un Shareholder’s Agreement a été signé, liant Lottotech à la SIC, faisant ainsi de cette dernière un actionnaire de Lottotech en tant que promoteur du projet. Par la suite, Lottotech a fait une demande pour l’obtention d’une licence d’exploitation de la loterie nationale mauricienne, basée sur ses propositions pour cinq catégories de jeux.

Le 16 avril 2009, le Gambling Regulatory Authority (GRA) a remis à Lottotech la Mauritius National Lottery Operator Licence. Cependant, il a souligné que Lottotech n’était autorisée à exploiter que deux catégories de jeux : un jeu hebdomadaire du Lotto 6/40 et une cartes à gratter appelées cartes à gratter.

Toutefois, Pravind Jugnauth a a rappelé que Lottotech a logé une action en cour de justice contre le gouvernement pour violation de l’accord des actionnaires. Par la suite, le 30 octobre 2012, un MoU a été signé entre le gouvernement et Lottotech Lottotech devant le juge de médiation pour que la contribution de Lottotech au Consolidated Fund soit réduite de 58,01% à 46,16% au départ sur les deux jeux autorisés.

Il a rappelé que suite à  l’interdiction totale de publicité sur le jeu et les cartes à gratter instantanées à partir de juillet 2015, découlant d’une mesure budgétaire,  Lottotech a en 2016, engagé une action judiciaire contre le gouvernement pour un violation de l’accord signé en 2012.

Lottotech a réclamé un compensation pour les pertes subies ou une réduction du taux de ses contribution au Consolidated Fund. Ainsi, le 13 juin 2018, un protocole d’accord a été signé devant le juge de Médiation Cour Suprême, par lequel Lottotech a accepté de renoncer à tous ses droits à toute demande de compensation pécuniaire et à augmenter sa contribution au gouvernement de 46,16% à 47,16%.

De ce fait, le gouvernement, a convenu : (i) la licence d’exploitation de Lottotech sera renouvelée pour deux périodes consécutives de cinq ans jusqu’en avril 2029; (ii) Lottotech est autorisée à exploiter un deuxième loto hebdomadaire Jeu 6/40 après consultation avec la GRA ; et (iii) le transfert de la marque et de la marque de la Loterie Verte, actuellement détenue par la Government Lotteries et exploitée par le comité de Lotérie de Lottotech.

Pravind Jugnauth : « Le Comité de Loterie est déficitaire à Rs 58,1 M de janvier à mai »