Pravind Jugnauth : « Na pena nanier ki pou aret realisasyon Metro Express!»
Il a participé à la pose du premier rail, ce lundi 26 novembre, au dépôt de Richelie, dans le cadre de la mise à exécution du projet Metro Express
Actualités

Pravind Jugnauth : « Na pena nanier ki pou aret realisasyon Metro Express!»

« Nou retrouv nou a enn lot tournant ki pou revolution system transport ! », clame le Premier ministre, Pravind Jugnauth. Il a participé à la pose du premier rail, ce lundi 26 novembre, au dépôt de Richelie, dans le cadre de la mise à exécution du projet Metro Express.  De ce fait, le compte à rebours a commencé. En effet, 300 jours, c’est l’objectif fixé par le gouvernement de voir se concrétiser le premier trajet du Metro Express de Port-Louis à Rose-Hill.

Le Premier ministre signant sur un tableau commémoratif

 « Na pena nanier ki pour aret nou l’obzektif! », maintient-il.C’est un Pravind Jugnauth, à la fois, remonté et fier qui s’est adressé à l’assistance, composée majoritairement des habitants de la région de Richelieu. Sa satisfaction découle du fait que le projet est enclenché sur la bonne voie, voire sur les rails, cela en dépit de plusieurs obstacles qui se sont érigés pour barrer la route au projet de Metro Express. Un projet d’envergure, réalisé par la compagnie Larsen & Toubro.

A cet effet, Pravind Jugnauth dit regretter les récents inconvénients qu’ont subis des citadins, plus particulièrement ceux de Rose-Hill. « Mo presente zot mo exkiz », dit-il. Le Chef du gouvernement fait appel à la compréhension des citadins de la région et des usagers de la route. Car, explique-t-il, « pa permier foi ki ena enn prozet parey. Dan Sydney aussi, tuyau fin kasser. D’ailler, laba se contrakter kin demann compensasyon! » Mais Pravind Jugnauth assure que son gouvernement fait tout en son pouvoir pour assurer le bien-être de la population. D’ailleurs, fait-il ressortir, des comités se réunissent régulièrement pour s’assurer de la poursuite des travaux dans de meilleures conditions.

Pravind Jugnauth, en compagnie des employés de Larsen and Toubro

En revanche, le Premier ministre saisit de l’occasion pour fustiger certaines personnes « ‘l’esprit faible’ qui se laissent embobiner » par des politiciens «  ki la zis pou defann zot linteret pou mark point politik lor gouvernman ». Pravind Jugnauth ne manque pas de répliquer à ses détracteurs: « Na pena nanier ki pou aret realisasyon Metro Express ! »  De ce fait, il réitère ses critiqués contre  le projet de métro-léger, présenté sous une forme identique par l’ancien pouvoir, au coût d’environ Rs 37 milliards. « Ti pe ale vers enn veritab crime ! », martèle-t-il.

La pose du premier rail, en présence de plusieurs membres du gouvernement

En guise de conclusion, il dit qu’à l’heure du bilan de son mandat, «  la population verra la transformation du pays… »

Pravind Jugnauth : «Na pena nanier ki pou aret realisasyon Metro Express!»