Pravind Jugnauth: "Sakenn pou bizin pren zot responsabiliter"
Pravind Jugnauth s’est réjoui d’avoir pu apporter ces deux projets de loi au Parlement
Actualités

Pravind Jugnauth: “Sakenn pou bizin pren zot responsabiliter”

Pravind Jugnauth participait aux célébrations des 100 ans d’existence de l’Arya Samaj à Maurice ce dimanche 16 décembre à Bois Chéri. Le Premier ministre et ministre des Finances en a profité pour revenir sur le Declaration Of Assets Bill et le Constitutions ( Amendement) Bill, présentés à l’Assemblée nationale. “Cela démontre tout le sérieux de mon gouvernement…”, a-t-il déclaré.

Dans son discours, le Chef du gouvernement est revenu sur l’actualité qui a marqué les dernières séances parlementaires de l’année. Pravind Jugnauth s’est réjoui d’avoir pu apporter ces deux projets de loi au Parlement. Pour le Premier ministre, cela démontre tout le sérieux avec lequel son équipe travaille alors que les membres de l’Opposition n’étaient pas convaincus que cela arriverait. Le Declaration of Assets Bill, qui vise à lutter contre la corruption, et, le Constitution Amendment Bill pour changer les données électorales à Maurice, étaient deux projets de loi majeurs.

À l’assistance, Pravind Jugnauth n’a pas caché ses regrets que le projet de loi sur la réforme électorale n’ait pu être voté. “Sakenn pou bizin pren zot responsabiliter!”, lance-t-il. Il n’a pas marqué de souligner que son gouvernement ait eu le courage de tenter d’abolir le Best Loser System, une mesure qui aurait été en ligne avec les recommandations des Nations Unies. Pour le Premier ministre, l’actuel système  “ne fait qu’apporter la division au sein de  notre société.”

L’homme fort du gouvernement est aussi revenu sur sa décision d’augmenter la pension de vieillesse à Rs 6210 en janvier 2019 tout en émettant le souhait d’accorder plus à nos aînés dans le futur, mais “nou pou geter si finances permet nou”.

À noter que le Premier ministre quitte le pays ce soir dans le cadre d’un sommet en Autriche. Il sera de retour dans une semaine.

Pravind Jugnauth: “Sakenn pou bizin pren zot responsabiliter”