Pravind Jugnauth: «Vers une croissance de 3,9% cette année»
Pravind Jugnauth: «Nous avons apporté un soulagement à ceux qui se trouvent au bas de l’échelle.»
Actualités

Pravind Jugnauth: «Vers une croissance de 3,9% cette année»

Dans un autre volet de son intervention, à la Hindu House, dans le cadre des activités de Divali, le Premier ministre a parlé de l’économie et des projets  de développement à Maurice. Donnant la réplique à ses détracteurs, le chef du gouvernement a fait état des indicateurs économiques qui font prévisions pour une croissance de 3,8 % ou 3,9%.

«Le chômage est en baisse. Aujourd’hui le pays est confronté à un problème de manque de main-d’œuvre dans le secteur de la construction. La main-d’œuvre decroît dans ce secteur», a  affirmé Pravind Jugnauth. «Malgré une situation difficile au niveau international, les chocs, les répercussions du Brexit sur les entreprises, l’augmentation du prix de pétrole, entre autres, ici, nous importons plusieurs produits. Nous devrons faire en sorte de ne pas être confrontés à une situation identique au passé. Je veux que obtenions la reconnaissance internationale», a-t-il ajouté.

Soulignant que selon Mo Ibrahim, Maurice est classé 1er en Afrique, le Premier ministre a insisté que ce classement n’est guère suffisant. «Le FMI nous conseille de faire attention. A travers son rapport, le FMI indique que nous allons dans la bonne direction. De ce fait, il est impérieux pour nous de ne pas lorgner l’Afrique, mais de viser le niveau international», a-t-il soutenu. Maurice est un Petit Etat Insulaire (PEI), mais il a un gros potentiel, a-t-il maintenu. Ila fait remarqué que le monde a reconnu en sir Anerood Jugnauth  comme «celui qui a amené le miracle économique.»

Opportunités

Auparavant, lors de son discours, Pravind Jugnauth a dit s’inspirer de Lord Ram en vue d’accorder plus d’opportunités à la population pour «plus de paix et d’harmonie sociale.» Il a insisté que des exemples ne manquent pas pour illustrer le travail accompli par le gouvernement.

«Nous avons apporté un soulagement à ceux qui se trouvent au bas de l’échelle. Nous avons créé l’histoire. Nous avons introduit le salaire minimum. Avant nous, il y avait de grands ténors. Qu’ont-ils fait ? Ainsi, il faut juger une personne par ses actions et non par ses paroles. Des cleaners qui percevaient un salaire mensuel de Rs 1 500, en touchent Rs 9 000, aujourd’hui. Je salue les syndicats qui ont mené le combat dans ce sens et félicite le patronat qui en a fait l’effort nécessaire. De son côté, le gouvernement en a fait un ajustement»

Outre 65 000 employés exemptés des impôts et 125 000 salariés bénéficiaires du salaire minimal, Pravind Jugnauth a souligné que le gouvernement continuera à augmenter la pension de vieillesse. Poursuivant son intervention, il a souligné que le gouvernement injecte des millards de roupies pour remplacer de «vieux conduits pourris» de la CWA.

«Ici, je dois dire qu’on aurait pu augmenter le tarif d’eau. Mais, nous avons pris la décision de ne pas le faire. De même, nous avons décidé de baisser le prix de la farine et  celui du gaz ménager. Alors  que l’ancien pouvoir avait augmenté le prix du gaz ménager, passant de Rs 250 à Rs 330 la bonbonne, nous, nous l’avons ramené à Rs 240», a rappelé le chef du gouvernement.

«La sécurité, une des priorités du gouvernement»

Il a mentionné, également, une baisse de taxe sur le revenu de ceux de la classe moyenne, touchant des salaires mensuels de  Rs 50 000 et la construction de  6 500 logements. «Une maison n’est pas un luxe pour une famille.  C’est une question de dignité. Cela constitue une priorité de ce gouvernement», a renchéri Pravind Jugnauth.

Abordant le projet Safe City portant sur l’installation de 4 000 caméras de surveillance à des points stratégiques à travers Maurice, le Premier ministre a récusé les critiques : «La sécurité est une des priorités du gouvernement. Je ne comprend pas l’attitude de certaines personnes. S’agissant des caméras et  des control rooms, elles parlent d’espionnage. Or, ces caméras de surveillance seront installés dans des endroits publics. Il y a aussi ceux qui viennent poser des questions sur ces caméras de surveillance au Parlement»

En sus de Rs 1 milliard accordé aux conseils de districts pour réaliser des projets en vue d’améliorer la qualité de vie des habitants, Pravind Jugnauth a parlé de l’octroi de Rs 2 milliards au National Environment Fund (NEF) pour la protection de l’environnement t l’aménagement des drains.

 

Pravind Jugnauth: «Vers une croissance de 3,9% cette année»