Priorité des priorités: l'engagement des femmes dans l'éducation financière
Actualités Editor's Picks

Priorité des priorités: l’engagement des femmes dans l’éducation financière

L’autonomisation économique et l’inclusion financière des femmes, une des priorités du gouvernement, font l’objet d’une attention urgente au sein du ministère des services financiers et de la bonne gouvernance.

« La promotion de l’inclusion financière des femmes n’est pas seulement un moyen de parvenir à l’émancipation économique des femmes et à l’égalité des sexes. Elle est également essentielle pour réduire la pauvreté et parvenir à une croissance économique inclusive », déclare le ministre Dharmendar Sesungkar.

L’inclusion financière se définit comme là où les particuliers et les entreprises ont accès à des produits et services financiers utiles et abordables répondant à leurs besoins.

Toutefois, le ministre est fermement convaincu qu’avant d’accroître l’accès aux services financiers, l’amélioration de l’éducation financière devrait être une condition préalable pour que les femmes entrepreneurs comprennent les procédures et les conditions d’emprunt.

En fait, le manque d’éducation financière est considéré comme l’un des principaux obstacles empêchant les femmes d’accéder aux services financiers et d’en bénéficier.

En conséquence, le manque d’accès aux services financiers et au crédit augmente les risques de sombrer dans la pauvreté, contribue à la marginalisation des femmes dans le secteur informel et réduit leur capacité à s’engager pleinement dans des activités économiques productives.

« Il est important d’encourager la formalisation des entreprises informelles appartenant à des femmes et de mettre en place un mécanisme permettant de rassembler et de répertorier diverses initiatives et services de soutien financier auxquels les femmes entrepreneurs de tout le pays ont facilement accès », affirme le ministre Sesungkar.

Le ministère a déjà lancé plusieurs initiatives dans les zones rurales et urbaines pour faire comprendre ce qu’est l’inclusion financière. Le programme vise également à attirer les femmes au foyer afin qu’elles puissent elles aussi contribuer à l’économie nationale tout en améliorant le revenu familial,rassure le ministre.

Priorité des priorités: s’engager les femmes dans l’éducation financière