Propos controversés de Soodhun : prochaine séance le 8 mai
Plusieurs témoins ont été apellés à la barre
Judiciaire

Propos controversés de Soodhun : prochaine séance le 8 mai

Showkutally Soodhun, qui est poursuivie sous une charge de “abuse of authority by public officer”, a été prise sur le fond en Cour intermédiaire mercredi 6 mars. La séance a été marquée par le passage à la barre de plusieurs témoins, dont Nad Sivaramen, directeur des publications de la Sentinelle, Vivay Pursun, l’inspecteur Ramdhony du CCID et les constables Seebaruth et Ackbarally du CCID.

Nad Sivaramen a été appelé à la barre pour fournir les détails sur l’enregistrement vidéo impliquant l’ex-vice Premier ministre, Showkutally Soodhun. La poursuite, représentée par Me Akil Bissessur, a voulu savoir auprès de Nad Sivaramen la raison pour laquelle l’enregistrement a été remis au Premier ministre et non pas à la police. Nad Sivaramen a répondu que le Premier ministre était le mieux placé pour prendre des actions, vu que c’est un membre du gouvernement qui y est impliqué. Selon lui,certains propos discriminatoires de l’enregistrement auraient pu causer du tort à la population. Par la suite, d’autres témoins ont défilé à la barre. L’affaire a été renvoyée au 8 mai.

Rappelons que selon l’acte d’accusation, Showkutally Soodhun aurait tenu des propos controversés lors d’une réunion dans le Board Room du ministère du Logement et des Terres, le 17 juillet 2017. Selon l’accusation, Showkutally Soodhun aurait pris des personnes engagements auprès des personnes pour que les maisons National Housing Development Company Ltd (NHDC) de leur localité soient allouées à des personnes de manière discriminatoire.

Propos controversés de Soodhun : prochaine séance le 8 mai