Protocole d’accord CSR Foundation-UoM : élaboration d’un plan stratégique
C’est ce qu’a affirmé le président de la NCSRF, Menon Munien dans son allocution lors de la signature d’un protocole d’accord entre l’Université de Maurice et la NCSRF, au campus de Réduit, le 18 mars.
Actualités

Protocole d’accord CSR Foundation-UoM : élaboration d’un plan stratégique

L’équipe dirigeante de la National CSR Foundation et celle de l’Université de Maurice étaient présentes lors de la signature du Protocole d’accord, mardi 18 mars.

La National CSR Foundation (NCSRF) a élaboré un plan stratégique fondé sur quatre objectifs stratégiques et sept moteurs principaux, l’un d’eux étant une approche fondée sur des preuves. C’est ce qu’a affirmé le président de la NCSRF, Menon Munien dans son allocution lors de la signature d’un protocole d’accord entre l’Université de Maurice et la NCSRF, au campus de Réduit, le 18 mars. L’idée, a-t-il indiqué, est d’entreprendre des recherches en vue de comprendre les enjeux sociaux actuels et émergents afin de concevoir des politiques et des stratégies qui auront plus d’impact.

«Je suis fier du fait que l’Université de Maurice et la National CSR Foundation signent aujourd’hui un protocole d’accord pour une collaboration structurée entre universitaires et praticiens dans la recherche des meilleures stratégies pour le développement harmonieux de notre société», a soutenu Menon Munien. Il a souligné que le partenariat Université de Maurice-NCSRF s’inscrit dans une perspective de «créer une structure institutionnelle solide qui concrétisera efficacement sa vision d’une société inclusive et équitable.»

Dans ce contexte, le président de la National CSR Foundation a fait remarquer que l’Université de Maurice a mené un certain nombre d’initiatives avec la société civile par le passé. «Toutefois, nous croyons que cela a été fait sur une base ad hoc. Ce protocole d’accord permettra aux deux parties de procéder de manière plus structurée, coordonnée et systématique», a-t-il déclaré.

Il a souligné que dans un premier dans un premier temps, la NCSR F travaillera de concert avec l’Université de Maurice sur trois champs d’action :
(i) Évaluation de l’impact des programmes / projets financés par la Fondation nationale de la RSE;
ii) évaluation des capacités et analyse des besoins en formation dans le secteur des ONG; et
(iii) une étude sur les services de garde d’enfants au niveau communautaire.

«Ces études ont pour but d’informer les futures politiques de la National CSR Foundation dans le but d’influencer efficacement le développement harmonieux de notre société, en partenariat avec la société civile et dans l’intérêt supérieur de tous nos bénéficiaires», a renchéri Menon Munien.

Le président de la NCSRF a rappelé que de nouvelles responsabilités ont été confiées à la National CSR Foundation à partir de janvier 2019 : (i) La Fondation nationale de la RSE est désormais l’organe central chargé de recevoir et d’allouer des fonds publics à des organisations non gouvernementales; et (ii) La Fondation nationale de la RSE approuve, sur la base de nos lignes directrices, les demandes de sociétés privées concernant la réduction d’un montant ne dépassant pas 25% des fonds de la CSR à exemptés de la MRA.

Faisant une rétrospective de la National CSR Foundation, Menon Munien a rappelé qu’elle a été mise en place en décembre 2016 dans le but «d’accroître la transparence dans l’utilisation des fonds de la CSR et d’obtenir de meilleurs résultats pour les couches vulnérables de notre société.»

L’objectif principal, a-t-il réitéré est de réaliser des programmes et des projets dans dix domaines prioritaires au profit des familles et des individus inscrits dans le Registre Social Mauricien (RSM) et des groupes vulnérables

Protocole d’accord CSR Foundation-UoM : élaboration d’un plan stratégique