Quand Anwar Husnoo donne la leçon à XLD sur le cannabidiol et le cannabis
Actualités

Quand Anwar Husnoo donne la leçon à XLD sur le cannabidiol et le cannabis

L’échange entre le ministre Anwar Husnoo et le leader de l’Opposition, Xavier Duval était très animé lors de la séance du PNQ. En sa qualité de médecin, Anwar Husnoo en a profité pour donner une leçon à Xavier Duval sur la différence entre le cannabidiol et le cannabis.

Le cannabis est défini comme un sommet fleurissant ou une résine séparée de la plante de cannabis sativa. Le cannabis contient plus de 400 produits chimiques et 121 phytocannabinoïdes, dont le plus important est le delta 9 – Tetra hydro cannabinol (THC) et le cannabidiol. Cependant, le tétra hydro cannabinol est le principal constituant intoxicant du cannabis, a expliqué le ministre de la Santé.

Il est à noter que le cannabidiol est le composé non toxique du cannabis comparé à l’hydrocannabinol de Tetra qui donne le sentiment euphorique lorsqu’il est consommé.

Au début de l’année, la recommandation de l’OMS a été présentée aux Nations Unies dans le cadre de son rapport du « 41st Expert Committee on Drugs Dependence: Cannabis and Cannabis related substances ».

En outre, le rapport cite le potentiel du cannabis à causer des effets indésirables, comme l’affaiblissement des fonctions motrices et cognitives. Ces effets ont été attribués à la présence de delta – 9 – Tetra hydro cannabinol ou THC, dans le cannabis et les produits dérivés du cannabis.

La plupart des effets indésirables associés au cannabis découlent de la consommation chronique. La consommation régulière de cannabis est associée à des risques accrus de troubles mentaux comme l’anxiété, la dépression et les maladies psychotiques.

Le cannabis et la résine de cannabis sont actuellement visés par l’annexe I du Dangerous Drugs Act 2000. Le cannabidiol est une composante du cannabis.

Le 24 janvier 2019, l’OMS a publié le résultat final de ses évaluations scientifiques des produits et substances à base de cannabis sativa, à la suite des examens entrepris lors des 39e, 40e et 41e réunions du Comité d’experts de l’OMS sur la dépendance aux drogues.

L’adoption finale de ces recommandations par la Commission des stupéfiants des Nations Unies (CND) est prévue pour mars 2020 au cours de la 63e session de la CND.

« À l’heure actuelle, mon ministère n’envisage pas de retirer le cannabis et la résine de cannabis du Dangerous Drugs Act 2000 sur les drogues dangereuses tant qu’une autre étude ne sera pas effectuée sur les répercussions de la drogue et de ses composants. Une décision stratégique sera prise à la lumière de la recommandation en tenant compte de la spécificité de notre pays. Mon ministère mettra en place un comité de haut niveau après l’adoption de la Commission des stupéfiants des Nations Unies (CND) en mars 2020 afin d’examiner la recommandation, » conclut Anwar Husnoo.

Quand Anwar Husnoo donne la leçon à XLD sur le cannabidiol et le cannabis