Actualités

Quand la tricherie et la désinformation devient une… Bagatelle

Lu sur un site web : « (…) malgré que la station soit prête elle ne pourra fonctionner à seulement 20% de sa capacité maximale car les tuyaux pour la connexion aux abonnés n’ayant pas été complétés. Cette état de choses démontre clairement le manque de planning de ce gouvernement… » L’auteur de l’article fait allusion à la mise en opération de la station de traitement de Bagatelle, qui depuis quelques semaines, permet à des milliers de foyer de bénéficier d’une meilleure fourniture d’eau.

Là où le bât blesse, c’est son ignorance des faits et de l’historique du projet de Bagatelle. On oserait même dire qu’il est culotté, voire malhonnête, de parler de « manque de planning ». Tout simplement parce que l’ancien gouvernement de Navin Ramgoolam et d’Anil Baichoo n’ont jamais été en mesure de coordonner le projet Bagatelle, qui comprend trois composants indissociables : (i) la construction du barrage (ii) la construction de la station de traitement ; et (iii) l’installation des tuyaux pour raccorder le réservoir au réseau de la CWA.

Or,
– Saviez-vous que les travaux de construction du barrage ont démarré en 2011 et ont accusé près de trente de mois de retard ?
– Saviez-vous que quatre ans après, le gouvernement travailliste n’avait toujours pas lancé les travaux relatifs à la construction de la station de traitement ? Or, dans tout projet de cette envergure au monde, et le barrage et la station doivent être prêts au même moment.
– Saviez-vous qu’aucun appel d’offres n’avait été lancé quatre ans après concernant le raccordement de Bagatelle au réseau de distribution ?

Venir parler de planification relève donc de la pure démagogie. Pour rafraîchir la mémoire sélective de ceux qui, en cette période particulière, veulent induire délibérément le public en erreur, voici une preuve – irréfutable – de manque de planification et de responsabilité en ce qui concerne les dépenses de l’argent public (voir tableau).

Le tableau ci-dessus indique le coût initial (Construction Cost) du projet de Bagatelle Dam, soit Rs 3,3 milliards et le « Revised Cost » qui indique une somme de Rs 5,6 milliards. Comment un projet peut-il coûter Rs 2,3 milliards additionnels si le travail avait été fait comme il se doit ? Comment peut-il coûter 41% plus cher ? Sans doute en raison d’une bonne planification !

Et maintenant, voyons ce que dit le Directeur de l’Audit dans son rapport soumis en 2015 : « At time of audit in May 2015, the construction works were still in progress. Due to the significant changes made during construction, in dam foundation, from grouting to Cut-off Wall (COW), and in spillway, from ‘ogee’ type to ‘morning glory’ type, the contract for the construction works awarded to the foreign firm in July 2011 for the sum of Rs 3,332 million, was revised to Rs 5,654 million in July 2014… »

Pendant que certains font leur travail avec honnêteté, d’autres ont choisi d’ignorer les faits et d’abuser de la liberté des médias pour tricher et désinformer. Ils se croient invisibles et plus malins que les autres. Peut-être bien pour eux, mais pas pour les citoyens de ce pays !

Quand la tricherie et la désinformation devient une… Bagatelle