Qui sommes-nous pour juger... Modi ?
Dev Virasawmy, membre du Parti Travailliste
Actualités

Qui sommes-nous pour juger… Modi ?

Des fois on se demande où commence et où finit l’hypocrisie. Voguer au sommet des vagues, en fonction des marées et selon la « tendance » peut s’avérer ridicule parfois. Voyez par vous-mêmes.

Dev Virasawmy, membre du Parti Travailliste disait il y a un mois (17 avril 2019 – L’express) que Narendra Modi était « Une version du 21ème siècle d’Adolf Hitler. Barbu, pas moustachu; avec pagri et dhoti, pas en uniforme. Néanmoins, pleinement hitlérien. Hitler voulait une race aryenne pure pour gouverner le monde; Le rêve de Modi – notre cauchemar – est un rashtra hindou de caste supérieure. Le pogrom de Hitler contre les Juifs est désormais la politique de Modi contre les Dalits (16% de la population) et les Musulmans (14% de la population). Pour lui, les femmes ne sont que des sexpots et des machines à reproduire qui ne devraient pas être autorisées dans les lieux de culte. »

Et pourtant, une grande majorité des 900 millions d’électeurs ont reconduit le « pogrom de Hitler » au poste de Premier ministre de l’Inde. Celui qui est accusé par Dev Virasawmy d’avoir fomenté « des arrestations, des assassinats, des lynchages, des attentats à la bombe, des émeutes et des pogroms » a été désigné pour un deuxième mandat de la plus grande démocratie du monde.

Le pays de la « corruption rampante et le règne de la mafia Raj nourrissent le fascisme, la répression et la violence. La voix de la dissidence doit être réduite au silence à tout prix », comme le décrit Dev Virasawmy le mois dernier, qui a décidé que cet homme de tous les défauts est celui qui peut conduire l’Inde vers un autre millénaire.

« L’Inde néolibérale et fasciste essaiera d’étendre ses tentacules pour s’emparer des ressources de l’Afrique et utilisera notre pays pour atteindre ses objectifs. » Le membre du Parti travailliste peut avoir ses propres opinions et c’est aussi cette même liberté qui nous garantit le droit de dire « NON »… comme ce sera certainement le cas pour le Parti travailliste.

En effet, les Rouges ont chaudement félicité Narendra Modi pour son élection. Un message qui tente à dire que le Parti est loin d’épouser l’opinion de Dev Virasawmy qui décrit le Premier ministre indien de « version du 21ème siècle d’Adolf Hitler. »

Devrons-nous nous attendre sur des sanctions contre le « brosseur-de-portrait-à-la-va-vite » qu’est Dev Virasawmy ? Attendons voir… !

Qui sommes-nous pour juger… Modi ?