Rentrée parlementaire : nos élus sont fin prêts à en découdre...
Actualités

Rentrée parlementaire : nos élus fin prêts à en découdre…

On est à moins d’une semaine de la grande rentrée parlementaire, qui aura lieu le 26 mars prochain, à l’Assemblée nationale. Cette session parlementaire, possiblement la dernière avant la tenue des élections générales, aura sans doute un parfum de campagne électorale. Un grand récital, qui peut avoir son importance crucial pour les différentes formations politiques. Comme on peut s’y attendre : la nouvelle saison parlementaire risque de créer une nouvelle fois des étincelles dans l’hémicycle. A cette occasion, Inside News a pris contact avec nos parlementaires pour en savoir un peu plus sur le ‘mood’ dans les deux camps.   

Ravi Rutnah, le Deputy Chief Whip de la majorité est très optimisme. Ce dernier affirme que le clan gouvernementale attend l’opposition de pied ferme. « Je suis cool comme toujours », souligne-t-il. Avant d’ajouter que pendant les quatre dernières années du règne du gouvernement de Pravind Jugnauth, « l’oppozisyon ti  finn touzour enn bann drome vide, nek inn ferwalk out, pann finn ena okenn contribisyon a l’avacement social ni ekonomik du pays. Zot finn nek patoz dan demagozi. Mo pa penser sa pou sanzer». Par contre, le deputy Chief Whip réitère la volonté du Premier ministre de compléter son mandat avant d’annoncer la tenue des prochaines élections générales. « On est un gouvernement sérieux. L’équipe gouvernementale travaille pour faire avancer le pays, contrairement à d’autres qui ont un seul motif : finir le pays».     

Adrien Duval, député du PMSD, de son coté, se dit être dans un ‘fighting mood’, voire même très confiant. « Nou pou touzour la pou poz bann kesyons lor bann sitiasyons troublantes. Nou esperer ki gouvernma reponne nou ». Il dit croire dure comme fer que ce sera la dernière session parlementaire avant les prochaines législatives. Le fils de Xavier-Luc Duval estime que cette saison parlementaire sera essentielle afin de permettre à la population d’avoir un regard attentif en vue d’évaluer les élus. Avant d’ajouter que selon lui, « après la présentation du prochain budget de Pravind Jugnauth, on se dirigera directement vers les prochaines élections générales ». 

Pour sa part, Ritesh Ramphul, le parlementaire travailliste pense que cette rentrée parlementaire sera tout aussi importante pour tous les partis politiques. «  La pression sera sur le gouvernement surtout en cette fin de mandat. Ils auront à présenter un bilan. Ce qui n’est pas facile ». Les priorités de son parti à cette rentrée parlementaire ? « Il y en a tant de sujets : le secteur sucrier, avec la situation précaire des petits planteurs, et la situation chaotique que prévale dans les usines de textile », avance-t-il.   

Rentrée parlementaire : nos élus fin prêts à en découdre…