Revue politique: Declaration of Assets - la position de Paul Bérenger fait mouche...
JS’agissant des amendements apportés à la Declaration of Assets Act, lesquels ont été votés à l’Assemblée nationale, mardi 2 juillet, il est révélé que la position de Bérenger n’a pas fait l’unanimité au sein du MMM.
Politique

Revue politique: Declaration of Assets – la position de Paul Bérenger fait mouche…

L’actualité politique cette semaine a été dominée plusieurs sujets. Outre la position du leader du MMM, Paul Bérenger qui fait mouche en défendant les juges qui veulent être exemptés de la Declaration of Assets, un petit malaise s’est déjà installé au sein de l’entente Mouvement Patriotique et la Plateforme Militante. Il y a, également, le leader du Ptr, Navin Ramgoolam qui parle de sa réélection à tout prix.

S’agissant des amendements apportés à la Declaration of Assets Act, lesquels ont été votés à l’Assemblée nationale, mardi 2 juillet, il est révélé que la position de Bérenger n’a pas fait l’unanimité au sein du MMM.

Ces amendements ont fait l’objet des discussions à la réunion du BP du MMM, lundi 1er juillet. Selon des recoupements, Paul Bérenger aurait pris de court plusieurs personnes, y compris des membres de son parti, quand il s’est rangé du côté des juges.

Alan Ganoo, président du MP: «Il y a eu un petit malaise entre la Plateforme Militante et le MP (…)»

Ces derniers, rappelons-le ont demandé à être exemptés des dispositions de cette loi, car l’ICAC ne devrait pas avoir les pouvoirs pour enquêter sur le judiciaire, argumentent les juges. 

En revanche, des citoyens et des observateurs se sont interrogés: «Au nom de quelle logique des juges de la Cour Suprême de Maurice doivent-ils être exemptés des provisions de la Declaration of Assets?» Cela avant d’insister: «A l’instar de tous les parlementaires ( Premier ministre, ministres, PPS, députés, président de la République…), les juges ne doivent pas faire exception à la règle. Peu importe une instance à mettre en place, ils doivent déclarer leurs avoirs.»

Tonnant dans le même sens, le président du Mouvement Patriotique, Alan Ganoo a commenté les nouveaux amendements apportés à la Declaration Act lors de la conférence de presse de son parti, samedi 29 juin. « Si les juges ne sont pas d’accords avec la Déclaration des avoirs, pourquoi devrons-nous être d’accord que l’Icac ait connaissance de tous nos avoirs ? », s’est demandé Alan Ganoo.

Rappelant que la nouvelle loi Declaration of Assets, est en vigueur depuis le 1er juin, il a qualifié la New Declaration of Assets Act de « meli-melo ». Il a souligné que c’est la première fois que cela se produit. Certains officiers ont dû déclarer leurs avoirs. Des politiciens in office en ont eu plus de temps pouir le faire. Il a indiqué que les Judicial officers ne sont pas d’accord avec les provisions de la loi initiale. 

Lors d’un congrès nocture à Les Salines, Navin Ramgoolam a donné le ton par rapport à sa possible réélection lors de la prochaine joute électorale: «Bandit ou pas, je serai réélu !»

A a même occasion, Alan Ganoo a évoqué un malaise entre le MP et la Plateforme Militante. «Il y a eu un petit malaise entre la Plateforme Militante et le MP (…) Des malentendus plutôt», a concédé le président du MP. 

Il a souligné que l’entente MP-Plateforme Militante est « toujours existante.» « Tout a commencé à partir de la fête du Travail, le 1er-Mai, quand un consensus n’a pu être trouvé par rapport à la tenue d’un meeting public ou pas. Un malaise s’est installé depuis…», a expliqué Alan Ganoo. 

Chez les Rouges, le leader, Navin Ramgoolam a donné le ton par rapport à sa possible réélection lors de la prochaine joute électorale: «Bandit ou pas, je serai réélu !» C’était lors d’un congrès nocturne du PTr à Les Salines, le mercredi 3 juillet. « Ils essaient de me déstabiliser par (i) le financement des partis politiques (ii) en trafiquant mes téléphones portables en y incluant des vidéo-clips (…)», s’est plaint Navin Ramgoolam.  «Je changerai vos vies avec ma politique de rupture », a-t-il  ajouté à ses partisans.

Revue politique: Declaration of Assets – la position de Paul Bérenger fait mouche…