Politique

Revue politique: Le rapport Lam Shang Leen fait des vagues…

L’actualité politique cette semaine continue d’être dominée par les conclusions du rapport de la commission d’enquête sur la Drogue, lesquees ont été rendues publiques, le 27 juillet.ll L’institution d’un comité ministériel par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, en vue de se pencher sur les recommandations, résultant à la mise en place d’une Task Force, hier, avec l’ICAC qui est appelé à mener des enquêtes approfondies, a commencé à avoir des retombées tant au niveau de la classe politique qu’au niveau des institutions qui y sont liées. En un mot, le rapport Lam Shang Leen fait des vagues…

Les conclusions du rapport Lam Shang Leen ont été passées en revue lors des instances dirigeantes du MSM, samedi 11 août. Me Raouf Gulbul qui a été pointé du doigt par la commission d’enquête s’est montré très critique à l’encontre de cette commission. Le conseiller légal du Premier ministre, Pravind Jugnauth et ancien président de la Gambling Regulatory Authority  a accusé la commission Lam Shang Leen de parti pris à l’encontre de membres du MSM, rapporte un hebdomadaire.

Pravind Jugnauth :  « Navin Ramgoolam est la dernière personne à pouvoir nous faire la morale »

Selon ce même journal dominical, le Premier ministre a réitéré : «Mo espere ki a la rantre parlementer, lider lopposisyon, Xavier-Luc Duval ava vini avec enn PNQ lor ladrog.» Compte tenu du fait que trois membres du MSM ont été épinglés par la commission sur la drogue, Pravind Jugnauth a donné le ton : «Trois de nos membres ont été cités dans la commission. Zot ape al defann zot. Saki pou sorti a sorti. Saki pou tombe a tombé. Mais, nous avons la détermination de mener ce combat contre la mafia de la drogue.»

«Démanteler les réseaux du trafic de drogue»

Animant une conférence de presse du MSM après le Bureau Politique, le ministre du Travail, des Relations Industrielles et de l’Emploi, Soodesh Callichurn n’a pas mâché ses mots à l’égard du Parti Travailliste .  «Dade Azaree a financé la campagne du PTr au no 2», a martelé le ministre Callichurn. A son avis, c’est le présumé trafiquant de drogue Dade Azaree qui a financé la campagne électorale du PTr dans la circonscription No 2 (Port-Louis Sud/Port-Louis Central). Il a fait remarquer que Dade Azaree a fait des photos avec Navin Ramgoolam. «Ils ne peuvent nier. Navind Kistnah, suspect dans la plus plus grosse saisie de drogue, avait fui le pays. Pravind Jugnauth avait parlé au président du Mozambique afin qu’il soit arrêté et rapatrié. On veut démanteler les réseaux du trafic de drogue », a-t-il affirmé.

 « Navin Ramgoolam est la dernière personne à pouvoir nous faire la morale », a-t-il soutenu. Selui lui, a maintes reprises, Pravind Jugnauth, alors qu’il était dans l’opposition, avait fait appel à Navin Ramgoolam pour instituer une commission d’enquête sur la drogue, «mais il n’a pas eu le courage de le faire.»

Ainsi, il a rappelé que lors de la campagne électorale en 2014, l’Alians Lepep avait pris l’engagement devant l’électorat, d’instituer une commission d’enquête sur la drogue, une fois au pouvoir. dit qu’une fois au pouvoir, nous allions venir avec une commission d’enquête sur la drogue.  Sir Anerood Jugnauth l’a fait, a-t-il dit.

Sanjeev Teeluckdharry serait-il un énigme ?

Sanjeev Teeluckdharry, l’énigme du gouvernement ?
Sanjeev Teeluckdharry était absent du dernier comité central du MSM.

Par ailleurs, le ministre Callichurn a dit ne pas avoir peur de Navin Ramgoolam.

 « Terrain pe glisser dan no 5 ? Pa ditou ! » Ce sont les propos de Soodesh Callichurn, à une question d’Inside News, samedi 11 août. Cela fait suite à l’annonce du prochain congrès du Parti Travailliste prévu le dimanche 19 août, à Triolet.

« Si faller, Navin Ramgoolam fer so congres tous les jours. Mo pa per li »,a précise le ministre du Travail.

En réponse à une autre question d’Inside News, Soodesh Callichurn a dit espérer que Sanjeev Teeluckdharry sera présent sur le terrain. « Il a certes démissionné comme Deputy Speaker, mais il est toujours un élu de la circonscription no 5 », fait-il ressortir.

En revanche, la question se pose : Sanjeev Teeluckdharry serait-il l’énigme du gouvernement ?

Dans certains milieux du MSM, il est soutenu que le député, Sanjeev Teeluckdharry serait mal vu par les membres du MSM. On fait remarquer que suite à la publication du rapport Lam Shang Leen sur la drogue, ce dernier aurait pris ses distances des Oranges. Dernier fait marquant : son absence au comité central du MSM au Sun Trust, le samedi 11 août dernier.

D’ailleurs, le PPS, Sharvanand Ramkaun a dit de ne pas comprendre l’attitude de son colistier à Pamplemousses/Triolet. « On sait qu’il doit prouver son innocence par rapport à la parution du rapport de la commission d’enquête sur la drogue. Mais Il peut toujours contre-

attaquer par un ‘judicial review’. Or, on ne comprend pas ce qu’il veut vraiment », a-t-il souligné.

Le cas de Roubina Jaddoo-Jaunbocus

L’affidavit de Roubina Jadoo-Jaunbocus sera logé la semaine prochaine
Roubina Jadoo-Jaunbocus…

Selon une autre sources, il se chuchote qu’il est fort probable que l’ancien Deputy Speaker et avocat de profession siègerait en indépendant à la rentrée parlementaire, le 16 octobre prochain.

La réplique est venue de la part du député du Ptr, Osman Mahomed : «Le rapport Lam Shang Leen mentionne la relation Azaree – Gulbul»

Il s’est demandé pourquoi le rapport Paul Lam Shang Leen «ne mentionne pas que Dade Azaree a financé la campagne du parti dans la circonscription no 2.»  «Par contre, le rapport a mentionné la relation que Raouf Gulbul entretient avec Dade Azaree,» a-t-il dit. Ce dernier a également affirmé que les députés du MSM se basent sur une photo qui avait été prise dans la circonscription no 3. « Il y avait plusieurs personnes et Dade Azaree était à l’arrière», a-t-il dit.

Osman Mahomed a aussi soutenu que le problème, c’était Roubina Jadoo-Jaunbocus. « C’est une élue dans la circonscription no 2. Elle a dû step down, après ce que le rapport a dit sur elle. Le rapport Lam Shang Leen demande à faire une enquête approfondie sur elle», a-t-il dit.

Vendredi soir, à la rue St Denis, Port-Louis, le leader du Ptr, Navin Ramgoolam a demandé que Roubina Jaddoo-Jaunbocus démissionne comme députée. «Si le MSM a la décence, alors, c’est la chose à faire », a-t-il souligné.

Revue politique: le rapport Lam Shang Leen fait des vagues…