Revue politique: réforme électorale, Declaration of Assets Bill…
Outre la présentation en 2e lecture de deux importants projets de loi, à savoir le Constitution (Amendment) Bill  2018 et le Declaration of Assets Bill, par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, à l’Assemblé nationale, vendredi 7 décembre, qui feront dates dans les annales politiques à Maurice, il y a la question des tractations pour des alliances électorales qui se discute en coulisses par les états majors de principaux partis politiques.
Politique

Revue politique: réforme électorale, Declaration of Assets Bill…

Plusieurs évènements politiques ont marqué l’actualité cette semaine. Outre la présentation en 2e lecture de deux importants projets de loi, à savoir le Constitution (Amendment) Bill  2018 et le Declaration of Assets Bill, par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, à l’Assemblé nationale, vendredi 7 décembre, qui feront dates dans les annales politiques à Maurice, il y a la question des tractations pour des alliances électorales qui se discute en coulisses par les états majors de principaux partis politiques.

Le Constitution Amendment Bill, suscitant tant de passion, d’autant plus qu’il porte sur la réforne électorale, et étant présenté en deuxième lecture à l’Assemblée nationale, vendredi 7 décembre, il est  souligné que pas moins de 34 orateurs en interviendront.

A ce stade, on ignore toujours la position explicite des partis de l’opposition sur ce sujet. En revanche, le leader du MMM Paul Bérenger et ancien Premier ministre, a laissé entendre que son parti votera le projet de loi sur la réforme électorale si des ajustements sont apportés. Il propose 63 élus dont 60 à Maurice et 3 à Rodrigues au suffrage et 20 autres selon le système de présentation proportionnelle.

Paul Bérenger a déclaré que les députés du MMM voteront en faveur du Declaration of Assets Bill

Or,  la proposition gouvernementale, présentée par le Premier ministre, vendredi 30 novembre porte sur un Parlement de 63 députés sous le système de First-Past-The-Post (FPTP), dont 12 à la proportionnelle et entre 6 et 10 députés additionnels, désignés par les leaders politiques. L’objectif est de remplacer le Best Loser System (BLS).

A noter que pour le moment, le gouvernement compte 45 députés au parlement. Pour faire voter ce projet de loi, il aura besoin une majorité de trois-quarts. Qui dit réforme électorale, dit alliance électorale avec en filigrane les prochaines législatives qui sont prévues après mai 2019.

« Pas question d’alliance ou quoique ce soit, pour le moment…», a répondu Paul Bérenger, à une question de la presse, lors d’une conférence de presse au Committee Room de l’Assemblée nationale, mardi 5 décembre. « Il n’y a pas lieu de koz-koze, ou d’alliance », a-t-il ajouté. Toutefois, selon des informations d’une certaine presse, il y aurait, cependant des échanges d’informations entre ces deux partis politiques.

En revanche, Paul Bérenger a déclaré que les députés du MMM voteront en faveur du Declaration of Assets Bill. Cela d’autant plus, a-t-il indiqué s’il a dit de ne pas en être entièrement d’accord sur tous les points.

« Nous sommes certainement en faveur de voter pour le projet de loi. Nous allons proposer des amendements, mais même s’ils ne sont pas acceptés, on va voter pour », a-t-il répondu à une autre question de la presse.

Un état de fait qui pousse certains à s’interroger : se dirige-t-on vers une alliance MSM-MMM ? Tout laisse croire que les Mauves veulent imposent certaines conditions.

Toujours au niveau d’une certaine presse, mention est faite sur certains développements qui seraient à prévoir sur le plan politique en cette fin de semaine ou dans les jours à venir. Cela à tel point que le contrat de plusieurs  milliards de roupies des turbines à gaz est susceptible d’être résilié. Ce qui  semble-t-il, pourrait être synonyme de cassure de l’alliance gouvernementale non sans pour cela ouvrir la porte à un éventuel arrangement électoral MSM-MMM.

Selon des recoupements, le Deputy Prime Minister et leader du Muveman Liberater, Ivan Collendavelloo, n’aurait pas apprécié la tenue d’une réunion entre le ministre Nando Bodha et Paul Bérenger, mercredi, à Riverwalk. Le leader du MMM aurait fait part à son interlocuteur de son inquiétude sur le contrat de la turbine à gaz, au coùt de Rs 7 milliards. et un projet piloté par le leader du ML.

Au cours de cette même conférence de presse, Paul Bérenger a soutenu : «La loi sur le Financement des partis politiques est un pas en avant» «Nous sommes favorables à ce projet de loi sur le financement des partis politiques», a-t-il ajouté.

Du côté du PMSD, on fait remarquer que le parti mise sur 21 tickets aux prochaines législatives.

Il est soutenu que dans le camps de l’opposition, les tractations vont de bon train en marge d’une alliance électorale. Du côté du PMSD, on fait remarquer que le parti mise sur 21 tickets aux prochaines législatives. Tout laisse croire que le PMSD campe toujours sur leur position. Une alliance est toujours dans le viseur du leader des bleus, Xavier-Luc Duval. Parti Travailliste ou Mouvement Socialiste Militant ?

Revue politique: réforme électorale, Declaration of Assets Bill…