Revue politique: Réplique de Pravind Jugnauth à l’Express ; Raj Dayal reste au MSM…
«Dan tou sa ki nou fer l’Express trouve negatif», s’est insurgé Pravind Jugnauth par rapport à ses articles incessants contre le gouvernement. C’était à l’occasion du 2e anniversaire de la CSU, à Quartier Militaire, le 15 mai
Politique

Revue politique: Réplique de Pravind Jugnauth à l’Express ; Raj Dayal reste au MSM…

L’actualité politique cette semaine a été marquée par la réplique du Premier ministre, Pravind Jugnauth au journal l’Express, à Raj Dayal qui demeure demeure au MSM, à Navin Ramgoolam qui invite les internautes à formuler leurs propositions par rapport au manifeste électoral du Ptr en marge des prochaines législatives, entre autres.

«Dan tou sa ki nou fer l’Express trouve negatif», s’est insurgé Pravind Jugnauth par rapport à ses articles incessants contre le gouvernement. C’était à l’occasion du 2e anniversaire de la CSU, à Quartier Militaire, le 15 mai.  Ainsi, il a réagi au dernier article dans sa livraison du mercredi 15 mai, sous le titre MT : La vérité sur les chiffres.

«L’Express dan tou sa ki nou fer li trouve negatif. Mo dir l’Express ale lir rapport MCCI lor performance gouvernement…», a exhorté Pravind Jugnauth avec fermeté. Il a soutenu que dans son dernier rapport, la MCCI a fait état de la confiance des entreprises de poursuivre leurs activités économiques dans le climat mauricien.

Il a interpellé le quotidien l’Express en ces termes: «Que l’Express aille lire ce que Moody’s a écrit sur Maurice ! Que l’Express lise le rapport de la Banque Mondiale qui mentionne les moyens que nous avons diversifié l’économie du pays.» Il a fait état du FMI, dont une lettre de félicitations qui lui a été adressée par cette institution monétaire internationale. Il a exprimé sa fierté de recevoir des éloges du FMI.

«Déclaration comique»

Auparavant, le dimanche 12 mai à Tyack en marge de l’ouverture d’un complexe sportif Pravind Jugnauth a réfuté les critiques sur le projet Safe City. Pravind Jugnauth a tenu à donner la réplique à Navin Ramgoolam. L’intervdntion du leader du Ptr a visiblement agacé le Premier ministre qui a tenu à clarifier les choses. Il a répondu au sujet du projet Safe City. Pravind Jugnauth a expliqué que le but du projet est d’assurer la sécurité de la population : « Un leader a fait les calculs. Il dit qu’une caméra coûtera Rs 5 millions. » Selon lui,  « cette déclaration est comique ». Il a affirmé que le coût du projet n’est pas de Rs 19 milliards, mais de  Rs 16 milliards, échelonnées sur 20 ans.

Le chef du gouvernement s’est aussi attardé sur une annonce de Navin Ramgoolam faite le 1er-Mai à l’effet qu’il allait exempter des taxis sur l’achat de voitures pour les taximen. « Lorsqu’il était au pouvoir, il y avait une taxe de 20 % sur les taxis et nous l’avons enlevée lorsque nous sommes arrivés au pouvoir », a maintenu Pravind Jugnauth

Toujours dans le camp du MSM, l’ancien ministre, Raj Dayal  demeure membre du MSM. Suspendu des instances du MSM pour cause de son absence au meeting du 1er Mai de l’alliance gouvernementale, avec en relief un affidavit juré pour qu’il retrouve son poste de ministre, le député de la circonscription No 9 ( Flacq/Bon Accueil) a vu sa suspension levée, le vendredi 10 mai, lors d’une réunion du BP au bâtiment du Sun Trust.

Raj Dayal réprimandé

En revanche, Raj Dayal a été réprimandé par le BP pour son absence du meeting du 1er Mai de l’Alliance Lepep à Vacoas. « Il a donné ses explications sur son absence au meeting. Elles ont été acceptées par le BP, mais il a été réprimandé pour son absence, car il aurait dû avertir le parti », a affirmé Pravind Jugnauth.

Raj Dayal a été réprimandé par le BP pour son absence du meeting du 1er Mai de l’Alliance Lepep à Vacoas.

Selon nos recoupements, Raj Dayal aurait expliqué aux membres du BP qu’un membre de sa famille était souffrant et qu’il devait s’occuper de lui. Ses explications ont été considérées comme étant satisfaisantes par les membres du BP. En ce qui concerne son affidavit dans l’affaire Bal Kouler et de ses propos  rapportés dans la presse, la semaine précédant sa suspension, il semblerait que cela releverait, déjà du passé. Selon nos sources, cet aspect n’a pas été évoqué lors du BP. Répondant à une question de la presse par rapport au poste ministériel de Raj Dayal, le Premier ministre a maintenu que la question ne se pose pas.

Chez les Rouges, le leader Navin Ramgoolam a invité les internautes à formuler leurs propositions par rapport au Manifeste électoral du PTr . Le leader du PTr, dans une vidéo postée sur sa page Facebook,  jeudi 16 mai, a invité les internautes à formuler leurs propositions en vue de l’élaboration du manifeste électoral du PTr.

Le leader Navin Ramgoolam a invité les internautes à formuler leurs propositions par rapport au Manifeste électoral du PTr .

Propositions pour un manifeste électoral

Les facebookers, a-t-il expliqué, peuvent lui envoyer leurs commentaires et propositions sur sa page Facebook ou par message privé (inbox) sur le réseau social.
«Lors du meeting du 1er-Mai, nous avions annoncé 21 propositions qui couvrent divers aspects de la vie des citoyens. Comme je l’ai déjà dit, la reconstruction doit se faire dans le dialogue avec la population», déclare-t-il dans la vidéo.

Au Mouvement Patriotique, le président Alan Ganoo a abordé la plainte Constitutionnelle de Rezistans ek Alternativ, lors de la conférence de presse hebdomadaire du parti le samedi 11 mai.  «Il faut trancher une fois pour toutes», a-t-il soutenu.

«Il faut trancher une fois pour toutes», a soutenu Alan Ganoo

Revenant sur la plainte constitutionnelle de Rezistans ek Alternativ (ReA) en Cour suprême pour contester l’obligation de déclarer son appartenance ethnique pour être candidat aux élections générales. Alan Ganoo a dit souhaité que la Cour suprême se prononce « rapidement et une bonne fois pour toutes sur le sujet ».

« C’est une affaire qui dure depuis presque une décennie. Il est plus urgent que jamais que le pays et l’électorat sachent une fois pour toutes ce qui va se passer avant les élections générales», a soutenu Alan Ganoo.

Revue politique: Réplique de Pravind Jugnauth à l’Express ; Raj Dayal reste au MSM