Roadmap: atteindre 35% des énergies renouvelables pour l’électricité en 2025
Actualités

Roadmap: atteindre 35% des énergies renouvelables pour l’électricité en 2025

La feuille de route (Renewable Energy Roadmap 2030 for the Electricity sector) s’est fixée comme objectif d’atteindre 35% des énergies renouvelables pour l’électricité en 2025 et de le maintenir jusqu’à 2030. Cela avec un mixité électrique de 396 GWh supplémentaires : c’est ce qu’a affirmé le Deputy Prime Minister et ministre et ministre de l’énergie et des Services publics, Ivan Collendavelloo dans le préambule de la Renewable Energy Roadmap 2030, rendue publique, mardi 20 août.

«Nous pouvons même atteindre 40% si l’énergie houlomotrice et l’éolien offshore
deviennent commercialement durables et si d’autres nouvelles technologies abordables sont développés», a souligné le DPM Collendavelloo. Aussi, il est soutenu que la feuille de route pour les énergies renouvelables 2030 trace la voie du développement des technologies, liées aux énergies renouvelables, en diversifiant l’électricité du pays et en adoptant des sources d’énergie plus propres.

La Renewable Energy Roadmap 2030 for the Electricity Sector a été rendue publique, mardi 20 août, par le DPM et ministre de l’Energie et des Services publics en présence du ministre Mentor et de la vice-Première ministre, Fazila Jeew-Daureeawoo., sir Anerood Jugnauth

Il est mentionné que Maurice dépend encore à environ 79% des combustibles fossiles pour la production d’électricité. À l’ère des changements de développement, de la demande croissante en énergie et de l’incertitude du marché énergétique, la feuille de route avance l’argumentation que «le pays devrait renforcer sa sécurité énergétique et réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES).»

De ce fait, il est mentionné qu’en 2018, 79,3% des énergies étaient générées par des sources non renouvelables, principalement des produits du pétrole et du charbon et 20,7% par des sources renouvelables, principalement de la bagasse, de l’hydroélectricité, de l’énergie éolienne, des gaz de décharge et de l’énergie solaire.

Il est souligné qu’au total, le secteur de l’énergie a connu une transition remarquable au cours des quatre dernières années. La capacité d’énergie solaire installée est passée de 18 MW en 2014 à 95 MW et devrait passer à environ 160 MW d’ici à 2020, a-souligné Ivan Collendavelloo.. «L’énergie solaire représenterait environ 8% de la contribution à l’électricité», a-t-il dit..

«Au début de notre mandat en 2014, il n’y avait qu’une seule centrale solaire, très peu de systèmes solaires sur le toit et aucune centrale éolienne. Le gouvernement a préconisé des incitations fiscales, simplifié les procédures d’approbation des projets d’énergie renouvelable et créé la Mauritius Renewable Energy Agency (MREA)», a rappelé Ivan Collendavelloo.: Aujourd’hui, soit quatre ans et demi après, un parc éolien et huit nouveaux parcs solaires sont opérationnels et deux autres devraient être achevés d’ici l’année prochaine. Plus de 2 500 systèmes solaires ont été installés dans de grands bâtiments commerciaux, des bâtiments résidentiels, des coopératives et des PME, a indiqué le DPM. Une structure ayant une capacité de stockage de batteries de 4 MW a été installée et sera augmentée à 18 MW d’ici à 2020, afin de renforcer l’intégration des énergies renouvelables dans le réseau.

Une centrale électrique utilisant de l’énergie à partir de déchets produisant 1 000 tonnes de déchets par jour, la modernisation du barrage de Sans Souci pour augmenter la production d’électricité de trois GWh et la mise en œuvre d’un parc solaire photovoltaïque de 1 MW à Grenade, à Rodrigues. Un projet d’utilisation de déchets de canne à sucre avec de la bagasse pour produire de l’électricité est en cours.

Dans le cadre du projet Home Solar, introduit en 2017, 10 000 panneaux solaires seront installés sur des maisons à faible revenu faisant partie du tarif social 110 A, qui bénéficieront de 50 kWh par mois d’électricité gratuite sur une période de 20 ans. Ce projet a été sélectionné pour la première fois parmi les 86 projets sélectionnés par IRENA / Abu Dhabi Fund for Development pour un financement de 19 millions de dollars. 1 000 panneaux solaires ont été installés.

La feuille de route 2030 pour le secteur de l’électricité fournit également des informations importantes sur les opportunités d’investissement à court et à long terme dans les énergies renouvelables, notamment l’énergie solaire, la biomasse, y compris la bagasse et les déchets de canne, la valorisation énergétique, l’éolien terrestre, l’hydroélectricité, l’éolien offshore et les vagues.

Roadmap: objectif, atteindre 35% des énergies renouvelables pour l’électricité en 2025