Actualités

Roseline Casset : « Le viol chez l’enfant se passe le plus souvent dans le milieu familial… »

Roseline Casset, responsable de l’Action Familiale se dit choquée par le viol d’une fillette de 3 ans, le dimanche 28 juin à Cité Anoska. Cette dernière, qui travaille dans le social depuis plusieurs années, parle d’un véritable souci au niveau de la société et surtout au niveau des familles vulnérables.

« Le viol chez l’enfant se passe le plus souvent dans les environs de la famille, c’est souvent dans le milieu familial, une connaissance ou un ‘ami’ de la famille… Les enfants ont besoin de la protection de leurs parents, ils ne peuvent se défendre s’ils sont livrés à eux-mêmes. Il faut n’ont seulement responsabilisé les enfants, mais aussi les parents, » nous explique Roseline Casset.

Cette dernière tire la sonnette d’alarme, car, non seulement il y a les cas d’agressions sexuelles sur les enfants, mais le taux de grossesses précoces ne cesse de grimper. Pour Roseline Casset, il serait grand temps pour que les autorités viennent avec des idées concrètes et non seulement des propositions, « ce n’est plus le moment de dire que c’est la faute de X, Y ou Z. L’heure est grave, il est grand temps que tout le monde met la main à la pâte pour que les choses bougent. »

Selon Roseline Casset, il faudrait mettre en place une cellule spéciale pour mieux ciblée ces familles en difficultés et leurs donnes un accompagnement en continu, car une simple formation ne règle pas le problème, « il faut travailler ensemble, changer les lois et surtout mieux encadrer ceux dans la difficulté, c’est là ou nous pourrions avoir une meilleure prévention et mieux protéger nos enfants, »t-elle déclarée.

Roseline Casset : « le viol chez l’enfant ce passe le plus souvent dans les environs de la famille »