Sandhya Boygah: «Avec plus de 140 projets réalisés, nous avons rattrapé des retards de 40 ans»
Arguant que des visites des lieux sont organisées dans la circonscription no 11 (Rose-Belle/Grand Port), la PPS Boygah a affirmé que les élus ne peuvent pas tout faire en 4 ans et demi
Actualités

Sandhya Boygah: «Avec plus de 140 projets réalisés, nous avons rattrapé des retards de 40 ans»

«Avec plus de 140 projets réalisés, nous avons rattrapé des retards de 40 ans», a soutenu la PPS, Sandhya Boygah lors d’une réunion avec des jeunes, à Résidence Le Bosquet, Morcellement Mauripark, New Grove, dimanche 8 septembre. Arguant que des visites des lieux sont organisées dans la circonscription no 11 (Rose-Belle/Grand Port), la PPS Boygah a affirmé que les élus ne peuvent pas tout faire en 4 ans et demi. «J’ai sous ma responsabilité, trois circonscriptions 11, 12 et 13. Je m’asseois avec les députés concernés en vue d’élaborer un plan de travail et établir une liste de priorités. Nous avons eu tant de retards à rattraper. D’un total de 600 projets, nous avons pu en réaliser plus de 140 : drains, chemins et autres aménités», a expliqué Sandhya Boygah.

La PPS Sandhya Boygah a insisté auprès des jeunes de la région de faire la différence entre le passé et le présent.

S’agissant des projets de la région, elle a mentionné le jardin de Mont Fertille qui a été réhabilité et pourvu d’éclairage la nuit, ainsi que le chemin Bois d’Oiseaux. «Cette route qui été minée par des trous et nids de poule, aujourd’hui on y circule comme sur du velours. Désormais, des habitants demande l’installation des obstacles», a souligné l’élue de la circonscription.

Elle a rassuré aux jeunes que d’autres projets sont à venir. La PPS Boygah a insisté auprès des jeunes de la région de faire la différence entre le passé et le présent. «Il faut un temps où les routes de la région étaient caractérisées par des embouteillages. Désormais, il y a des développement au niveau du trafic routier»

Elle a dit d’en être fière. «Aujourd’hui, le metro a fait son entrée à Maurice. On a  le projet de Safe City pour assurer de nos citoyens. En un mot,  il y a une personne ( le Premier ministre, Pravind Jugnauth, ndlr) qui a écrit l’histoire de vos enfants pour les 50 années à venir. C’est un homme de conviction. Il fait ce qu’il dit…», a soutenu Sandhya Boygah.

Dans un autre volet de son intervention, la PPS a expliqué aux jeunes de la région, susceptibles à devenir des entrepreneurs, les facilités mises à la disposition de SMEs Mauritius, à travers la Banque de Développement, dont des emprunts allant jusqu’au seuil de  Rs 500 000 sans aucune garantie bancaire.

Sandhya Boygah: «Avec plus de 140 projets réalisés, nous avons rattrapé des retards de 40 ans»