Landscope Mauritius : Sanspeur dément la tenue d'une réunion d’urgence
Actualités

Sanspeur : Sans bilan mais pas sans-le-sou

Souvenez-vous de Gérard Sanspeur et de son/ses salaire(s)? Des questions de circonstances de par les récentes interrogations fictives et sans pudeur de Sanspeur sur la situation actuelle. Et cela, quelques mois après le non renouvellement de ses juteux contrats par le ministère des Finances et Landscope.

L’exemple personnifié de mauvaise foi ou de l’expert se tirant une balle à la jambe. Figurez-vous que Gérard Sanspeur était Conseiller spécial au ministère des Finances et aussi Chairman du Board of Investment (BOI), avant de passer à Landscope, avec un salaire et des allocations d’environ Rs 500, 000 (un demi million de roupies !) par mois.

Grassement payé, de par les missions qui lui avaient été confiées, n’était-il pas de son devoir de soumettre un plan pour Air Mauritius, par exemple, en tant que Conseiller Spécial? “Je me pose cette question après avoir pris connaissance des déblatérations honteuses de Gérard Sanspeur sur Air Mauritius alors qu’il etait jusqu’à récemment conseiller du gouvernement sur l’économie.

C’est un fuyard qui ose aujourd’hui jeter de la boue sur ses collègues d’il y a quelques jours. Je ne le connaissais pas sous cet angle et je suis triste qu’il ait choisi ce moment, où le pays a besoin de ses patriotes, pour révéler les traits d’un personnage frustré,” déclare un ancien haut cadre de MK.

Le non renouvellement de ses contrats lui a laissé un goût amère mais la somme de 7 à 8 millions de roupies comme salaire et allocations annuelles ont pesé bien trop lourd dans la balance comparé à un bilan bien trop maigre sur le nombre des années à l’Hôtel du Gouvernement. Si le compte en banque de Gérard Sanspeur au nom de l’Etat était bon, et à l’heure chaque mois, celui de la performance, en tant que Conseiller Spécial et Chairman, était aussi mauvais que tristement spécial.

Sanspeur : Sans bilan mais pas sans-le-sou