Se faire passer pour un policer est une faute grave
Toute personne trouvé coupable de 'usurping public fonction', selon la Section 182 du chapitre 3 du Criminal Code Act, Úsurping public fonction'  commet un grave délit.
Actualités

Se faire passer pour un policer est une faute grave

Ils avaient tous deux plaidé coupable pour usurpation d’identité et escroquerie et ont été condamnés en cour intermédiaire mercredi dernier. Ces ‘partners in crime’ se sont fait passer pour de faux policiers en uniforme pour escroquer les commerçants et leur soutirer de l’argent.

L’uniforme représente non seulement le pouvoir mais aussi l’intimidation, surtout quand il s’agit d’un uniforme de police. De ce fait, certains en profitent pour s’en servir afin de commettre leurs forfaits. Ce couple habitant Résidence Barkly, vêtus de faux uniformes de police ont abusé des commerçants pour leur faire croire qu’ils commettaient des infractions. En échange ils leur soutiraient de l’argent pour faire l’impasse sur l’affaire.

L’inspecteur Shiva Coothen lance un appel aux commerçants pour qu’il apprenent à différencier entre les vrais et les faux policiers. Et aider par la même occasion à mettre ces arnaqueurs derrière les barreaux. L’inspecteur explique que les vrais policiers qu’ils soit en uniforme ou en civil, doivent être munis de leur ‘warrant card’ avec leur photo et leur signature. En cas de doute, Il invite le public à montrer ce document, qui, dit-il, est difficiles à falsifier.

Usurpation d’identité et escroquerie

Toute personne trouvé coupable de ‘usurping public fonction’, selon la Section 182 du chapitre 3 du Criminal Code Act, Úsurping public fonction’  commet un grave délit.

«Quiconque, sans titre, se sera immiscé dans des fonctions publiques, civiles ou militaires, ou aura fait les actes d’une de ces fonctions, sera puni de l’emprisonnement, sans prejudice, si l’acte porte le caractère d’un crime».

Se faire passer pour un policer est une faute grave