Secteur tertiaire: mise en place de la Quality Assurance Authority à brève échéance
L’objectif fixé de cette la QAA est d’assurer un contrôle sur les accréditations
Actualités

Secteur tertiaire: mise en place de la Quality Assurance Authority à brève échéance

La Quality Assurance Authority (QAA) sera mise en place à brève échéance : c’est ce qu’a confirmé le président de la Tertiary Education Commission (TEC) dans une déclaration à Inside News, ce lundi 7 janvier. L’objectif fixé de cette la QAA est d’assurer un contrôle sur les accréditations.

«C’est comme aux Finances. Le ministère des Finances a besoin du Bureau de l’Audit pour vérifier ses comptes. De même la QAA contrôlera les accréditations», a affirmé Surendra Bissoondoyal. «Le projet pour la mise en place de cette nouvelle instance de contrôle est presque prêt. La loi (Ndlr : Higher Education Bill) était déjà votée au Parlement. Elle a été promulguée en 2018. Non travaille dessus», a-t-il ajouté. Il est soutenu que d’ici à février-mars, on verra quelque chose de concret.

Compte tenu de la nouvelle institution, la TEC sera scindée en deux, à savoir la Higher Education Commission (HEC), qui agirait en tant que régulateur et la Quality Assurance Authority (QAA), en tant que responsable de l’audit des cours et des institutions. «Les choses commencent à s’activer pour ce qui est de la QAA. Elle arrive à un moment opportun», souligne Surendra Bissoondoyal. La séparation de la TEC en deux entités ayant des responsabilités distinctes revêt d’une importance cruciale avec cette annonce, estime  le président de la TEC.

On fait remarquer que les autorités se sont penchées en premier lieu à la QAA , avant de procéder avec la HEC et qu’elles sont arrivées au stade de finalisation. Il est mentionné que la structure administrative a déjà été définie et qu’une vingtaine d’employés de la TEC devraient y être transférés.

Aussi, il est souligné que l’ensemble de ces employés devrait provenir de la Quality Assurance & Accreditation Division. Ce département, indique-t-on, s’occupait à la fois d’accréditation et de contrôle de qualité. De ce fait, les employés qui sont plus aptes sur le contrôle de qualité iront sans doute vers la QAA, alors que ceux qui sont plus du côté de l’accréditation devraient rester. »

Secteur tertiaire: mise en place de la Quality Assurance Authority à brève échéance