Actualités

SEMYIA 2019 : le collège Lorette de Mahébourg remporte la compétition

Elles se sont distinguées pour leur maîtrise des rouages du marché boursier. C’est l’équipe A du collège Lorette de Mahébourg qui a remporté l’édition 2019 du SEM Young Investor Award (SEMYIA). Cette compétition est organisée par la Stock Exchange of Mauritius, et bénéficie du parrainage du Groupe MCB. La cérémonie de remise de prix a eu lieu ce mercredi 28 août 2019 à l’auditorium Octave Wiéhé, à Réduit. 151 équipes venant de 85 collèges avaient pris part à la compétition cette année. L’équipe gagnante remporte un cash prize de 200 000 offert par le Groupe MCB, des actions de la banque d’une valeur de Rs 12, 500 ainsi qu’un ‘internship’ d’une semaine à la banque.

Un travail qui s’est avéré payant

L’équipe A du Collège Lorette de Mahébourg est composée de Kareena Choytun, Karina Dabydeen, Hoveeshtee Koosul, Marine Papillion et Laetitia Jabon. Ces dernières ont pendant trois mois planché avec assiduité, avec l’aide de leurs proches et de leurs enseignants. « Nous sommes très heureuses et très fières d’obtenir cette distinction. Le collège Lorette de Mahébourg n’est pas une aussi grande institution et remporter cette première place ne peut que nous ravir. Ce fut un travail de longue haleine pour nous toutes, avec des heures passées à la librairie. Les trois mois de la compétition furent assez stressants, il faut l’avouer, mais nous avons pu compter sur l’aide des enseignants d’économie. C’était certainement un défi à relever et nous avons été en mesure de le faire. Je tiens aussi à remercier la MCB pour le prix offert et aussi pour la semaine d’internship que nous allons passer au sein de la banque », souligne, visiblement émue, Kareena Choytun, la team leader de l’équipe gagnante.

Une compétition qui a gagné en popularité

SEMYIA est ouvert aux élèves de Grade 12 et a pour but d’inculquer aux plus jeunes la culture de l’investissement en leur permettant de se mettre dans la peau de véritables investisseurs. Pendant trois mois de compétition, ils ont ainsi l’occasion de se familiariser aux tenants et aboutissants du marché boursier. Les participants rencontrent des courtiers en bourse, suivent les cours du marché et compulsent les rapports financiers des différentes compagnies cotées, entre autres. Ils disposent aussi d’une somme virtuelle de départ à investir.

Existant depuis 1993, SEMYIA a fait l’objet d’un engouement grandissant. Depuis sa création, plus de 21 000 étudiants y ont participé. Alors qu’en 1993, la compétition réunissait seulement 25 participants, pour cette 27 ème édition, 760 élevés ont répondu à l’appel, répartis en 151 équipes et représentant 85 collèges. Parmi les 152 équipes participantes, 125 ont réalisé une meilleure performance que le SEMDEX et 118 un meilleur score que le SEMTRI.

Un engagement fort en faveur de l’éducation

Le parrainage du Groupe MCB a SEMYIA s’insère dans le droit fil d’une politique soutenue en faveur de la promotion de l’éducation. Le Groupe s’engage en effet, chaque année à aider au développement de l’éducation et à la promotion de plateformes qui aident à encourager la créativité auprès des plus jeunes. Parmi les initiatives en la matière : la Science Quest, le MCB Rodrigues Scholarship, la MCB Football Academy, la National Spelling Bee Competition ou encore la bourse d’étude de la MCB Foundation.

Gilbert Gnany, Chief Strategy Officer – MCB Group : « Le Groupe MCB a choisi de repenser le développement durable à travers son manifeste Success Beyond Numbers qui accorde une importance particulière à l’éducation. Car pour nous, le succès ne se mesure pas uniquement les profits ou la taille du bilan. A cet effet, nous avons identifié trois piliers d’intervention, à savoir la valorisation nos entreprises locales, dont les PMEs, la promotion notre patrimoine culturel et environnemental et la promotion du bien-être individuel et collectif des Mauriciens. Il va sans dire que l’éducation est au cœur même de ces trois piliers, car dans le monde actuel, et cela est d’autant plus vrai étant donné notre stade de développement, sans l’éducation, il est difficile, voire impossible pour notre pays de prospérer. C’est pourquoi nous sommes autant impliqués dans le domaine de l’éducation ».

SEMYIA 2019 : le collège Lorette de Mahébourg remporte la compétition