Assemblée nationale : GRA, MAF, Ring Road au centre d’intérêt du MMM
Le ministre Sesungkur, affirme que ce gouvernement est allé au-delà de ses engagements
Actualités

Sesungkur n’apprécie guère la « bassesse » de l’opposition

Le ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance, Dharmendar Sesungkur, n’apprécie guère la position adoptée par l’opposition sur le budget national pour 2019-2020 au sein du parlement, et même en dehors.

« L’Opposition, dans sa majorité, s’adonne, d’une manière quasi enfantine,  à un exercice de critiques généralisées de toutes les mesures préconisées, et souvent, c’est simplement pour critiquer », a-t-dit lors de son intervention au parlement lors des débats sur le budget.

« Nous comprenons tous que le travail de l’opposition est justement de s’opposer, de faire des critiques souvent stériles,  sans propositions concrètes. Mais quand il s’agit de l’intérêt supérieur du pays, d’une nation, il y a un niveau de bassesse qu’il ne faut pas dépasser », il a ajouté.

N’en déplaise aux membres de l’opposition, a souligné le ministre Sesungkur, ce gouvernement est allé au-delà de ses engagements, fait la part belle à la justice sociale en faveur des groupes vulnérables.

« On s’accorde tous à reconnaitre que loin d’être un simple exercice comptable, tout budget national reste avant tout un instrument de distribution des richesses.  L’objectif étant de réussir cette distribution d’une manière aussi équitable que possible. Et c’est justement ce que le Premier ministre qui est aussi le  ministre des Finances a réussi avec brio. »

Il a aussi rappelé que  le gouvernement a mis en avant dix points stratégiques pour relancer et consolider l’économie du pays. Ces axes de stratégique économique sont selon lui :1.Consolider les piliers de l’économie ; 2. Consolider les secteurs de l’économie ; 3. Etendre l’espace économique ; 4. Mettre en place des infrastructures qui cadrent avec la vision gouvernementale ; 5. Approfondir les projets de réforme ; 6. Améliorer la qualité de vie des citoyens ; 7.Promouvoir un environnement local où il faut bon vivre et où il y a plus de sécurité ; 8. Faire face aux défis du changement climatique ; 9.    Mettre en place des bases solides pour des projets d’infrastructures à Rodrigues, Agalega et dans les îles éparses ; et 10. Soutenir la dette publique.

Et pour tous cela, a dit le ministre, « Nous avons la confiance du peuple. »

Sesungkur n’apprécie guère la « bassesse » de l’opposition