Faits Divers

Sodomie : A défaut de lubrifiant, il utilise de l’huile chaude

A défaut de lubrifiant, un mari pervers a trouvé un autre moyen pour sodomiser sa femme : utiliser de l’huile chaude pour passer à l’acte. Blessée, cette dernière s’est retrouvée sur un lit d’hôpital, dimanche 28 juin.

La jeune femme, âgée de 25 ans et mère de deux enfants en bas-âge, a fait de terribles révélations à la police au sujet de son mari. Souvent battue par ce dernier, elle a, à maintes reprises, porté plainte à la Family Protection Unit.

La première fois qu’elle a été sodomisé, dit-elle, remonte au 3 mai durant le couvre-feu sanitaire. Comme un pervers invétéré, son mari a enduit son sexe d’huile chaude comme lubrifiant avant de passer à l’acte. Le calvaire de la jeune femme s’est poursuivi durant le confinement.

Elle a été sodomisée à plusieurs reprises. Toutefois, cela s’est mal passé dimanche. Elle a été blessée durant l’acte. Pour cette mère de famille, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Elle a décidé de dénoncer son mari pour violence conjugale et sodomie au poste de police de Lallmatie. L’enquête est placée sous la supervision du chef inspecteur Thakoor.

Sodomie : A défaut de lubrifiant, il utilise de l’huile chaude