Sri Lanka: une personne tuée dans une émeute anti-musulmane
L'homme de 45 ans est décédé peu de temps après son admission à l'hôpital
Monde

Sri Lanka: une personne tuée dans une émeute anti-musulmane

Un musulman Sri Lankais a été massacré par des foules malgré un couvre-feu national après la propagation d’émeutes anti-musulmanes dans trois districts situés au nord de la capitale, dans un violent élan contre l’attentats-suicide de Pâques. Le couvre-feu a été étendu à l’ensemble du pays, qui compte 21 millions d’habitants.

L’homme de 45 ans est décédé peu de temps après son admission à l’hôpital, a déclaré à l’AFP un responsable de la police. « Des foules l’avaient attaqué avec des armes tranchantes dans son atelier de menuiserie », a déclaré le responsable. « Ceci est la première mort des émeutes. »

Le couvre-feu a été déclaré pour empêcher des groupes non identifiés de déstabiliser le pays en orchestrant les violences communautaires. Dans un discours à la télévision, le chef de la police, Chandana Wickramaratne, a averti la police de prendre des mesures sévères contre les émeutiers, et des instructions ont été données aux agents de police pour faire usage de la force maximale. L’AFP rapporte également que les autorités ont interdit Facebook, WhatsApp et d’autres plates-formes de médias sociaux. Les plates-formes ont également été bloquées après les attaques de Pâques.

Le Premier ministre a exhorté le public à ne pas croire les rumeurs et a averti que des troubles civils mettraient à mal les forces de sécurité déjà très peu déployées. « J’appelle tous les citoyens à rester calmes et à ne pas se laisser influencer par de fausses informations », a déclaré M. Wickremesinghe sur Twitter, qui n’était pas visé par le blocus des médias sociaux.

Sri Lanka: une personne tuée dans une émeute anti-musulmane