Substances prohibées: Une semaine de suspension et amende pour Jeanot Bardottier
Bardottier a plaidé coupable ce matin devant le board
Turf

Substances prohibées: Une semaine de suspension et amende pour Jeanot Bardottier

Les Commissaires de Courses ont enquêté sur l’urine anormale Jeanot Bardottier ce vendredi matin. Après avoir écouté les explications fournies, le board a sanctionné le jockey d’une semaine de suspension, assortie d’une amende de Rs 20 000.

Bertrand Baudot et Kamel Mahmoud du Quantilab étaient présents durant cette enquête tout comme Sanraj Damadarsingh et Naushad Mamode. Les Racing Stewards ont voulu savoir comment ces produits ont été décelés dans l’urine du jockey. Il faut dire que des ‘random sample’ ont été pris lors de la journée de dimanche et Bardottier faisait partie. Kamel Mahmoud a avancé que les deux produits trouvés dans son système sont l’Alprazolam et le Furosemide. Deux substances prohibées conformément aux Rules of Racing du Mauritius Turf Club.

Jeanot Bardottier a expliqué que depuis le début de la semaine, il ressentait des douleurs au dos. Ce qui l’empêchait de dormir convenablement. Selon les dires du cavalier mauricien, il se serait rendu à la City Clinic le mardi 25 juin d’où le médecin traitant lui prescrit des médicaments, dont le Tramadol.

Il faut dire que le Furosemide, connu sous le nom de ‘Lasix’, ne peut être servi pour l’entraînement ou les journées de courses. Bardottier a concédé qu’il était au courant, mais seulement pour le ‘raceday’. Il pensait que les substances auraient dissipé avant le week-end. Bertrand Baudot, Managing Director de Quantilab est d’avis que les produits a pu être pris le jour même de la journée, car le taux de concentration était «very very high» selon lui.

C’est ainsi que le jockey Bardottier a été trouvé coupable sous le règlement 53 A (1) (b). Prenant en considération son ‘clean record’, la chambre lui a infligé une semaine de suspension et d’une amende de Rs 20 000. Stephan de Chalein a toutefois avancé qu’une autre enquête pourrait être initiée. Cela en raison des incohérences des dires du jockey Jeanot Bardottier, mais cela dépendra de l’issue des investigations des Racing Stewards.

Jeanot Bardottier devra se soumettre à un nouveau test d’urine avant de pouvoir monter à l’entraînement. À noter qu’il sera suspendu pour les deux prochaines journées de courses, soit pour ce samedi 6 juillet et le samedi 13 juillet.

Substances prohibées: Une semaine de suspension et amende pour Jeanot Bardottier