Actualités

Sudhir Sesungkur dément avoir giflé Rasesh Ramprosand

18 h 17 – Sudhir Sesungkur quitte les locaux du Central CID, ce lundi 3 septembre. Il est accompagné de son homme de loi, Me Siddhartha Hawoldar. Le ministre a été interrogé «under warning» dans le cadre de l’agression alléguée sur le caméraman Rasesh Ramprosand lors d’un mariage à Sebastopol le 22 juillet dernier.
«Tou in passe bien. Ti pe atane mo version. Monn donne mo version», lance le ministre Sesungkur, à sa sortie. Il aurait fait comprendre aux enquêteurs qu’il n’a, à aucun moment, giflé le caméraman en question.
Dans une brève déclaration à la presse, Me Siddhartha Hawoldar fait ressortir que son client a démenti l’accusation portée à son encontre par le vidéographe en question.
L’homme de loi explique que son client a pleinement coopéré avec les enquêteurs. Il ajoute que l’interrogatoire de Sudhir Sesungkur est complété. Par contre, fait ressortir que le retard dans cette enquête est dû à son absence du pays. « Inn gagne deux zour depi ki monn rent Maurice », souligne-t-il.
Sudhir Sesungkur dément avoir giflé Rasesh Ramprosand