Actualités Ti-palabre

Sunil et sa valise en carton

Par les temps qui courent, il vaut mieux voyager léger si l’on veut se frayer une place sur une des « listes » qui circulent dans les médias et réseaux sociaux. Notre ami Sunil a, lui, choisi une valise en carton. Just in case, comme le dit l’anglais.

Car après avoir fuit les clameurs de l’hémicycle en 2010 après deux mandats sous la bannière orange, il a cross the floor pour se retrouver comme senior advisor auprès de l’ancien Chef des coffres-forts au Bâtiment du Trésor.

Déchanté en décembre 2014, il a été chercher là où l’herbe était plus verte, notamment au sein d’un mouvement international oeuvrant pour la protection de l’environnement. Et depuis quelques temps, il est de retour au pays. Ne sachant pas vraiment où poser ses valises, il a trouvé refuge dans les colonnes d’un hebdomadaire, question de montrer qu’il existe, et tente par tous les moyens de trouver la bonne destination. La basse-cour bleue, l’arène rouge ou la tour orange…

Il gesticule un peu à gauche et à droite avec sa valise en carton, certes pour faire plus écolo, mais plus dans l’espoir de monter au moins sur la dernière marche du podium, encore une fois, dans la ville lumière. Sauf que ce n’est pas gagné…

Sunil et sa valise en carton