Politique

Teeluckdharry se sent victime de pressions de la part de certaines personnes 

Sanjeev Teeluckdharry, par l’entremise de son homme de loi, Me Ravi Rutnah, a retiré sa demande d’injonction contre le paiement des honoraires de Paul Lam Shang leen, président de la commission d’enquête sur la drogue. C’était ce vendredi 28 septembre, devant le juge des référés, Bobby Madhub. L’ancien juge était représenté par Me Joy Beeharry.
La marche arrière du député du MSM est surprenante, d’autant plus qu’il clamait haut et fort qu’il ferait tout pour prouver son innocence. Or, de sources très proches de cette affaire, on confie que la raison de cette démarche est dû au fait qu’il se sent victime de pressions de la part de certaines personnes « suite à cette affaire ».  Les mêmes sources laissent entendre que « ces personnes ne sont pas des politiciens… »
Pour rappel, la semaine dernière, le juge Bobby Madhub avait demandé à Sanjeev Teeluckdharry les raisons qui le poussent à s’opposer a ce que l’Etat rénumère Paul Lam Shang Leen. L’audience avait été renvoyée pour ce vendredi afin que Sanjeev Teeluckdharry puisse s’expliquer. Or l’avocat-parlementaire a fini par se rétracter.
C’est le jeudi 6 septembre que le dernier nommé avait fait une demande d’injonction afin de bloquer la rénumération de l’ex-président de la commission sur la drogue. En Cour suprême, Sanjeev Teeluckdharry a affirmé n’avoir pas reçu un traitement équitable devant la commission d’enquête. De ce fait, estime-t-il, «  la rénumération de  Paul Lam Shang Leen n’est pas justifiée ».   
Teeluckdharry se sent victime de pressions de la part de certaines personnes