Le directeur Eshan Juman et la Rédactrice en chef de Sunday Times, Zahirah Radha
Actualités

Tel qu’on est, on juge les autres !

« La critique est la puissance des impuissants ». Voici une belle citation d’Alphonse de Lamartine. Pas sûre que le directeur de l’hebdomadaire Sunday Times et député du PTr, Eshan Juman, la connaisse mais c’est pour lui dire qu’il est très mal placé pour faire la leçon aux institutions du pays. Ce grand donneur de leçons et gardien autoproclamé de la morale publique sait de quoi il parle, puisque lui-même compte quelques jolis squelettes dans son placard judiciaire.

Faisons un rappel. Le 31 octobre 2007, Eshan Juman est reconnu coupable d’avoir offert un pot-de-vin de Rs 100 à un policier afin d’échapper à une contravention. Eshan Juman a également été poursuivi sous deux autres chefs d’accusation : utilisation d’un appareil téléphonique au volant et refus de produire son permis de conduire. Il avait plaidé coupable et a écopé d’une amende de Rs 3 000 sous chaque chef d’accusation. Par la suite il avait été condamné à un mois de prison mais sa sentence a été commuée en 60 heures de travaux communautaires en 2016.

Tel qu’on est, on juge les autres !