Terre Rouge-Verdun – : Prof Magnan «C’est une vidéo pédagogique»
«C’est une vidéo pédagogique. C’est comme ça qu’il faut procéder pour bien montrer de ce qui est écrit sur le problème de l’Autoroute Terre Rouge – Verdun», a soutenu le prof Jean-Pierre Magnan, expert en géotechnique.
Actualités

Terre Rouge-Verdun: Prof Magnan «C’est une vidéo pédagogique»

En prélude de la cérémonie de réouverture du tronçon de quelque 400 m de l’Autoroute Terre Rouge – Verdun, à Ripailles/Valton, lundi 22 juillet, un clip vidéo, faisant une rétrospective de la source du problème et les solutions appliquées, a été projetée pour une meilleure compréhension, au plaisir des invités.

«C’est une vidéo pédagogique. C’est comme ça qu’il faut procéder pour bien montrer de ce qui est écrit sur le problème de l’Autoroute Terre Rouge – Verdun», a soutenu le prof Jean-Pierre Magnan, expert en géotechnique qui s’est penché sur la problématique de Terre Rouge-Verdun. Il a souligné que c’est grâce à Bertrand Hanauer de Transinvest Construction qu’il s’est retrouvé ici à Maurice. «A l’époque, soit en janvier 2018, c’était un trou béant. Depuis, beaucoup de choses se sont passées. Face à un phénomène de glissement de terrain, il nous a fallu trouver des solutions», s’est-il confié. Expliquant les différentes étapes mises en œuvres pour la réussite de ce projet. «C’est un exploit, une réussite très importante qu’on transmettre à la postérité, voire aux étudiants. C’est une façon d’expliquer comment on s’est attaqué à ce cas de Maurice, une île volcanique», a soutenu le prof Magnan. A son l’idée c’est d’avoir une bibliothèque pour préserver des informations relatif à l’Autoroute M3. «Nous serons heureux d’avoir un patrimoine sur ce projet», a-t-il renchéri.

Pour sa part, le représentant de Transinvest Construction, Bertrand Hanauer a soutenu : «On a eu affaire à un projet complexe. Au départ, rien ne présageait de ce qui s’y passait.» Outre, le prof Jean-Pierre Magnan, expert en géotechnique, il a remercié les différents experts, SEREMA, JICA, Sinohydro, entre autres qui y ont apporté leurs contributions en vue de trouver des solutions durables au phénomène de glissement de terrain et d’affaissement sur l’Autoroute de Terre Rouge Verdun. «Compte tenu de l’étroite collaboration de tous les partenaires, nous avons pu livré le projet dans le délai prescrit. On a eu affaire à un personnel à 100% mauricien. La confiance s’est tissée entre les différents partenaires», a soutenu Bertrand Hanauer.

Terre Rouge-Verdun – : Prof Magnan «C’est une vidéo pédagogique»