Theresa May présente son plan 'B', au Mexique le bilan s'alourdit à 91 morts
En Angleterre, Theresa May toujours embarassée par le Brexit, 27 militaires arrêtés au Vénézuela, 91 morts au Mexique
Monde

Theresa May présente son plan ‘B’, au Mexique le bilan s’alourdit à 91 morts

Theresa May ne parvient toujours pas à rallier les conservateurs pour parvenir à négocier un accord pour la sortie de la Grande Bretagne de l’Union européenne. Au Vénézuela, 27 militaires ont été arrêtés pour avoir refusé de reconnaître le président, Nicolas Maduro. Une explosion fait 91 personnes au Mexique.

Theresa May présente son plan ‘B’ sur le Brexit

Theresa May a présenté son “plan B” sur le Brexit, lundi. La Première ministre britannique a notamment annoncé vouloir rediscuter avec l’UE du dispositif censé éviter la frontière entre les Irlande.

Theresa May s’est présentée face aux députés de la Chambre des communes pour tenter de les rallier derrière son “plan B” pour le Brexit, près d’une semaine après le rejet massif de l’accord de divorce qu’elle avait âprement négocié avec l’Union européenne.

La Première ministre a notamment annoncé qu’elle allait retourner à Bruxelles reparler de la question du “filet de sécurité” censé éviter le retour d’une frontière physique entre les deux Irlande après le Brexit.

Vénézuéla : 27 militaires arrêtés

Au moins 27 militaires, qui avaient appelé à ne pas reconnaître le président vénézuélien, Nicolas Maduro, ont été arrêtés lundi, selon le président de l’Assemblée constituante.

L’opération a permis de “récupérer des armes volées et en ce moment même ces individus fournissent des informations aux services de renseignement et à la justice militaire”, selon un communiqué de l’armée citant le ministre de la Défense, le général Vladimir Padrino, qui ajoute qu’ils “subiront tout le poids de la loi”.

Selon l’armée, à 02h50 locales (06h50 GMT), un “groupe réduit d’assaillants” de la Garde nationale bolivarienne (GNB), dont le nombre n’est pas précisé, a dérobé un “lot d’armes de guerre” d’un poste militaire à Petare (est) et ont séquestré quatre soldats.

Le groupe s’est ensuite dirigé vers une caserne de Cotiza, dans le nord de Caracas, où ils ont enregistré une vidéo qu’ils ont fait circuler sur les réseaux sociaux. Dans cette vidéo, ils ont indiqué ne pas reconnaître le président du Venezuela Nicolas Maduro et appelé la population à les soutenir.

Mexique: le bilan de l’explosion d’un oléoduc s’alourdit à 91 morts

L’explosion d’un oléoduc vendredi soir au Mexique a fait 91 morts, selon un nouveau bilan communiqué par le gouverneur de l’Etat d’Hidalgo, tandis que la société pétrolière publique Pemex défend sa gestion de l’un des incidents les plus meurtriers des dernières années dans le pays.

Après la catastrophe de Tlahuelilpan, le président Lopez Obrador a été confronté à de nombreuses questions sur la stratégie. Certains se sont demandés pourquoi Pemex a mis si longtemps à couper l’alimentation de l’oléoduc, alors que la société avait détecté la fuite depuis plusieurs heures.

Un ingénieur de Pemex a dit en conférence de presse lundi qu’au départ la fuite était une “petite flaque” avant de devenir une “fontaine”. La compagnie a été en mesure de prendre des mesures dans les vingt minutes qui ont suivi cette évaluation, a-t-il expliqué.

Theresa May présente son plan ‘B’, au Mexique le bilan s’alourdit à 91 morts