Actualités Ti-palabre

Trahison… mea culpa… lynchage… et coup de massue !

Elle a trahi… Elle fait son mea culpa avec une nonchalance incroyable… et elle se fait lynchée par ses propres amis sur son compte Facebook. Croyant bien faire, cette dame a posté — qu’elle appelle une justification — son choix politique. En effet, elle avoue qu’elle a fait campagne pour le MSM dans la circonscription numéro 8 lors des dernières législatives.

Par la suite, elle a décidé de retourner au sein du PTr. Est-ce par frustration de savoir qu’elle n’a pas le profil ou les compétences pour obtenir un ticket pour représenter le MSM ? D’ailleurs, dans le giron des Rouges, on laisse entendre qu’en 2014 elle avait abandonné le navire rouge, car son nom n’était pas sur la liste des candidats. Bref, ce qu’on sait c’est que cette dame a un atout : celui de changer de parti politique en un claquement de doigts.

Même ses amis l’ont fait des reproches, si on se fie aux commentaires à la remonte-bretelle. « Ptr is a family and you betrayed your family for some political gain to campaign in no8. I came home(Mauritius) in September 2016, I knew we were not strong but I did not leave my family. » Un autre ami est, lui, plus direct : «  P vine rode boute… »

Suivi d’une énième commentaire : « When you fall from a ladder, start from the very bottom you will go far but don’t try to jump half way, because you might fall again and this time it might be the end of it. Cheers. » Alors qu’un autre ami, qui semble un peu plus agacé par ce changement de couleurs, écrit : « Tou sa jour la kot ou ti ete?? Aster ler ou trouv l’herbe vert partou ou sorti pu manger??? BOCOU figure trouver kumsa… »

Une parenthèse qui confirme notre thèse que si cette dame a claqué la porte au MSM c’est parce qu’elle n’a « pas gagné enn ti boutte ». D’ailleurs un de ses amis écrit dans le même sens : «  Did you realize your mistake after the nomination of Jugdish Gobhurdun as the Indian Ambassador and thought that they will never recognize your contribution in no.8. Poor thing you came back empty handed. If you say Ptr is your family no one leaves home and stand by their family’s adversary side. »

La pauvre madame tente tant bien que mal de se défendre. Mais comment survivre à ce dernier coup de massue : « The arrogance is showing from now itself …We r the vote givers. I’m not sister with rodeur boute. »

Trahison… mea culpa… lynchage… et coup de massue !