Trou aux Biches – Construction illégale: un salon de massage dans le viseur du Conseil de District de Pamplemousses
Les travaux de construction pour un projet d’extension à l’étage du bâtiment existant, à savoir des escaliers et une façade sur le rebord, sont considérés comme étant «illégaux» par les Forces Vives de Trou aux Biches et le Conseil de District de Pamplemousses.
Actualités

Trou aux Biches – Construction illégale: un salon de massage dans le viseur du Conseil de District de Pamplemousses

Un salon de massage, situé à l’angle des avenues La Sirène et Bénitiers, Trou aux Biches se trouve dans le viseur du conseil de District de Pamplemousses. Les travaux de construction pour un projet d’extension à l’étage du bâtiment existant, à savoir des escaliers et une façade sur le rebord, sont considérés comme étant «illégaux» par les Forces Vives de Trou aux Biches et le Conseil de District de Pamplemousses. Un constat de visu sur le terrain a permis de constater que les travaux des escaliers et le rebord de l’aile du bâtiments empiètent littéralement sur la voie publique, voire les réserves des avenues La Sirène et Bénitiers.

«Il est inadmissible et scandaleux que le propriétaire du bâtiment de ce salon de massage aux allures louches s’est arrogé le droit de s’engager dans des travaux de construction illégaux. Qu’adviendra-t-il si chaque propriétaire de maison de l’avenue Bénitiers et l’avenue La Sirène se met à procéder à des travaux de construction, empiétant sur la voie publique ?», se demandent les responsables des Forces Vives de Trou aux Biches. «Nous disons non à ce développement sauvage qui ne respecte pas les normes de construction établies», maintiennent-ils. Les résidents des avenues La Sirène et Les Bénitiers, ainsi que ceux des quartiers avoisinants sont outrés par ces travaux de construction illégaux.

Les travaux de construction pour un projet d’extension à l’étage du bâtiment existant, à savoir des escaliers et la façade sur rebord, sont considérés comme étant «illégaux».

Arguant pour une vraie politique d’aménagement du territoire, ils insistent que les autorités concernées veillent au grain aux promoteurs tendancieux et au respect des normes de construction, ainsi qu’à la préservation de l’environnement.

Sollicité au téléphone en vue de lui permettre d’expliquer les agissements de ce promoteur de bâtiment, le président du Conseil de District de Pamplemousses, Sunael Purgus, dans une déclaration à Inside News, ce lundi 13 mai s’insurge : «Mon attention a été attirée par mon adjoint, le vice-président du Conseil de District de Pamplemousses, Kiran Callichurn sur cet état de fait. L’affaire a été référée au département Planning.» Il souligne qu’un des officiers responsables se rendra sur place pour faire un état des lieux avant de soumettre un rapport en bonne et due forme.

«A la lumière du rapport, un Request Notice sera servi au propriétaire du bâtiment pour qu’il vienne présenter tous ses documents y relatifs, dont son permis de construction au Conseil de District de Pamplemousses», déclare Sunael Purgus. Au cas contraire, explique le président du Conseil, un Compliance Notice lui sera servi.

«Un Pulling Down Order doit être servi au propriétaire du bâtiment pour démolir toute la partie illégale», réclame un des responsables des Forces Vives de Trou aux Biches.

«Compte tenu de nouveaux amendements apportés à la loi, le propriétaire du salon de massage sera appelé à restaurer le bâtiment à son état initial. A défaut de quoi, il sera poursuivi en cour de justice. Un Pulling Down Order lui sera servi», souligne Sunael Purgus. En vertu des provisions de la nouvelle loi, un contrevenant est passible à des amendes allant jusqu’à Rs 50 000.

Les Forces Vives de Trou aux Biches disent faire confiance au Conseil de District de Pamplemousses de sévir contre le propriétaire de ce salon de massage. «Un Pulling Down Order doit être servi au propriétaire du bâtiment pour démolir toute la partie illégale.Toujours est-il que nous n’arrivons toujours pas à comprendre de quelle protection bénéficie ce salon de massage. Il est un fait qu’à maintes reprises, ce salon de massage a été pris en flagrant pour des activités louches, voire autres que le massage et épinglé par la police. Et à chaque fois, le salon recommence avec ses activités de massage», dénonce un des responsables des Forces Vives de Trou aux Biches.

Trou aux Biches – Construction illégale: un salon de massage dans le viseur du Conseil de District de Pamplemousses