Une collégienne ingurgite des comprimées pour se faire avorter 
Faits Divers

Une collégienne ingurgite des comprimées pour se faire avorter 

Une relation amoureuse qui tourne au cauchemar. Une collégienne, âgée de 15 ans, s’est fait avorter en ingurgitant cinq comprimées. Les faits se sont déroulés le 26 janvier. Un mois après, sois le dimanche 24 février, la mère de la collégienne a porté plainte au poste de police de Trou Fanfaron.

Dans sa déposition, la mère de la collégienne, selon sa fille, avance que celle-ci entrainait une relation amoureuse avec un receveur d’autobus, âgé de 22 ans. Ils ont eu des rapports sexuels dans un autobus à Port-Louis. Ce n’est qu’en janvier, que sa fille a constaté qu’elle n’avait pas ses règles. Elle s’est rendue chez un médecin pour un «check-up» et ce dernier a confirmé qu’elle est enceinte.

Sous le conseil de son copain, la collégienne a ingurgité cinq comprimées pour se faire avorter. Saignant abondamment, elle a dû révéler ses soucis à sa mère. Cette dernière a conduit sa fille chez un médecin qui la confié que la collégienne n’était plus enceinte.

Après une plainte au poste de police, la fille a été conduite à l’hôpital pour d’autres examens médicaux.

Une collégienne ingurgite des comprimées pour se faire avorter