Une quadragénaire violée et sodomisée à son domicile
Faits Divers

Une quadragénaire violée et sodomisée à son domicile

« Si to krié… mo touy twa la même». Cette phrase raisonne encore dans la tête de Chantal, une habitante de Camp Marcelin, âgée de 45 ans. Un homme, armé d’un couteau s’est introduit à son domicile, lundi 11 mars et l’a agressée sexuellement. Il s’agit de son voisin, âgé d’une soixantaine d’années. Ce dernier, dit-elle, l’a violée avant de la sodomiser.

La quadragénaire a rapporté le cas au poste de police de Flacq. Elle raconte dans sa déposition qu’elle était seule à son domicile lorsqu’elle a été surprise par son voisin aux alentours de 11 h. Ce dernier est entré dans sa chambre et lui a mis un couteau sous la gorge. « So to krié, mou pou touy twa !», lui a-t-il dit d’un ton menaçant. Puis il lui a enlevé ses vêtements, avant de la pousser violemment sur le lit. Elle a tenté de se débattre mais elle ne faisait pas le poids face à son agresseur.

Ce dernier l’a penché en avant de la violer. Le cauchemar de Chantal était loin d’être terminé. Son voisin en a également profité pour la sodomiser. Les minutes, a-t-elle confié aux policiers, lui ont semblé être une éternité. Après avoir assouvi à ses pulsions, le sexagénaire s’est enfuit.

Chantal a été examinée par le Dr Maxwell Monvoisin, Principal Police medical Officer. Quant à son agresseur, il est activement recherché par la police.

Une quadragénaire violée et sodomisée à son domicile