Union Musulmane – Basheer Moideen tire à boulets rouges sur Shakeel Mohamed
C’était lors d’une conférence de presse, à l’hôtel Saint Georges, Port-Louis, lundi 4 novembre.
Actualités

Union Musulmane – Basheer Moideen tire à boulets rouges sur Shakeel Mohamed

Le Président de l’Union Musulmane (UM), Basheer Moideen a tiré à boulets rouges sur Shakeel Mohamed, candidat du Ptr dans le circonscription no 3, tout en égratignant au passage le leader des Rouges, Navin Ramgoolam en cette fin de campagne électorale 2019. C’était lors d’une conférence de presse, à l’hôtel Saint Georges, Port-Louis, lundi 4 novembre.

«En marge de ces élections générales, j’éprouve de la honte par certains posts sur facebook. Cette manière de faire la campagne électorale est inacceptable. Elle est loin d’être civilisée. Cette manière de faire de Shakeel Mohamed est déplorable. On filme des images vidéo alors qu’on enlève des banderoles d’une base by hook and by crook», s’est insurgé Basheer Moideen. Il a déploré que le député rouge au no 3 n’aurait rien fait pour assurer le bien-être de la communauté musulmane de 2010 à ce jour.

«Seul le Dr Husnoo a fait de son mieux pour la communauté. Il a du moins pu faire intégrer certains sans emploi au poste de General Worker. Maintenant, on vient menacer de traîner le Dr Husnoo à l’ICAC. Est-ce ainsi que vous allez remporter les élections?», s’est demandé le président de l’UM. Pour lui, cette manière de faire de Shakeel Mohamed relève de «cheap politics».

Poursuivant son intervention, Basheer Moideen a fait état d’un terrain de l’Etat, mis à la disposition de la famille Mohamed à des fins d’un trust. «Initialement, on envisageait d’y bâtir un orphélinat. Désormais, on parle d’un projet de résidence. Comment expliquer qu’un terrain voué à des actions charitables puisse être converti en un projet commercial ?»,  s’est interrogé le président de l’UM.

Dans un autre volet de la conférence de presse, Basheer Moideen a dénoncé haut et fort un scandale, impliquant de grosses sommes d’argent allant jusqu’à Rs 500 M dans l’importation des ouvriers bangladais à Maurice. «Certains ouvriers ont même hypothéqué leurs maisons pour la somme de Rs 150 000. Shakeel Mohamed est conscient de cet état de fait, mais il n’en a pris aucune position, surtout à l’encontre d’un des plus grands agents recruteurs d’ouvriers bangladais. Il n’a fait que du folklore. Comment peut-on faire confiance à une telle personne. Entre Husnoo et Mohamed, il y a un monde de différence», a déploré le président de l’UM.

Il a maintenu qu’il est inadmissible de faire de la politique à l’intérieur de Masjid. «Li pe kouyonne dimoun dan no 3, li pe dir sa mem so dernie mandat», a-t-il souligné.

Basheer Moideen a critiqué au passage, Navin Ramgoolam. «Ramgoolam dit que c’est lorsque le MSM est au pouvoir qu’il y a une recrudescence de drogue dans le pays. Or, la vérité est qu’on utilise des enfants comme passeurs de drogue», a dénoncé le président de l’UM. «Un grand trafiquant de drogue, arborant un t-shirt rouge avec l’emblème la clé est engagé dans cette présente campagne électorale (…) De trafiquants sont présents aux meetings publics. Ils apportent leur soutien en vue de l’obtention des pouvoirs»

Il s’est demandé à quel point le Ptr serait pour avoir accordé le poste de Deputy Prime Minister à Xavier-Luc Duval, ainsi que le portefeuille des Finances. “Qu’adviendra-t-il si Xavier-Luc Duval n’arrive pas à se faire élire au no 18 (Belle Rose/Quatre-Bornes)?”, s’est interrogé Basheer Moideen.

Union Musulmane – Basheer Moideen tire à boulets rouges sur Shakeel Mohamed