Vaish Common Front: pour la mise en place d’un Indian Diaspora Pilgrimage Council
C’était lors d’une conférence de presse, à l’hôtel Saint Georges, ce mardi 12 février. Le VCF argue que ces supports diplomatique et logistique seront d’une grande aide pour eux.
Actualités

Vaish Common Front: pour la mise en place d’un Indian Diaspora Pilgrimage Council

Le Vaish Common Front (VCF) formule une demande au gouvernement pour la mise en place d’un Indian Diaspora Pilgrimage Council à Maurice. C’était lors d’une conférence de presse, à l’hôtel Saint Georges, ce mardi 12 février. Le VCF argue que ces supports diplomatique et logistique seront d’une grande aide pour eux.

Dans la même mouvance, Sanjay Proag et Mahen Sookun, président et trésorier du VCF, respectivement ont remercié le Premier ministre, Pravind Jugnauth, qui lors de sa visite officielle en Inde et sa participation au Kumbh Mela du 20 au 26 janvier 2019, a Varanasi ( anciennement Bénarès), en Uttar Pradesh, a facilité la tâche de 400 pèlerins mauriciens de foi hindoue, dont 60 délégués du VCF, à cet événementiel. Cela ainsi et le bain sacré à Kashi, où trois rivières se rejoignent, en l’occurrence Ganga, Jamna et Saraswatee. Un rituel auquel ont participé de millions de pèlerins

«De ce fait, des pèlerins mauriciens de foi hindoue pourront accomplir leurs devoirs sacrés et rituels», affirme Sanjay Proag. «Nous encourageons fortement nos compatriotes hindous mauriciens de participer à ce grand pèlerinage», ajoute-t-il. Selon lui, c’est une manière de rendre hommage à leurs ancêtres.

Au début de son intervention, le président du VCF rappelle que de nombreux pèlerins, venant des quatre coins du monde, dont leurs ancêtres sont originaires de l’Inde ont fait le déplacement pour assister à cet événementiel. «Nous avons eu un accueil chaleureux des organisations indiennes. Nous avons été très touchés. Toutes les facilités ont été mises à notre disposition. Nous y avons obtenu de bonnes places, cela d’autant plus que le Premier ministre mauricien, y était présent en tant que Chief Guest», ajoute Mahen Sookun. «Ce sont des moments mémorables que nous y avons vécus. Cela dans la mesure que nos ancêtres venus de l’Uttar Pradesh et de Bihar, n’ont jamais pu y retourner. Ayant fondé leurs familles, ils sont morts ici à Maurice. Désormais, l’occasion se présente aux descendants de la 4e ou 5e génération d’y aller. Il faut en profiter d’y aller du moins  une fois dans leurs vies», ajoute-t-il.

Vaish Common Front: pour la mise en place d’un Indian Diaspora Pilgrimage Council