Vincent Allet perd Monopolize, Nooresh Juglall décline l'offre sud-africaine, retraite pour Newlands
Newlands n'a jamais pu courir sur sa vrai valeur chez nous
Turf

Vincent Allet perd Monopolize, Nooresh Juglall décline l’offre sud-africane, retraite pour Newlands

Coup dur pour l’entourage du nouveau Monopolize. Le cheval a succombé à un arrêt cardiaque. Importé pour Vincent Allet, il aurait dû courir la Duchesse 2020. En huit sorties en Afrique du Sud, il avait ramené trois victoires et trois accessits.

Nooresh Juglall ne participera pas à l’International Jockeys Challenge qui se tiendra en Afrique du Sud le samedi 16 novembre. Le Mauricien a dû décliner l’offre après consultation avec le tandem Gilbert Rousset-Soodesh Seesurrun. Cela en raison de ses engagements à Maurice. Il avait dans un premier temps accepté l’offre. Il a été convoqué à ce sujet par le board ce mardi matin. Stephan de Chalein lui a toutefois fait comprendre qu’il est ‘licenced’ auprès du Mauritius Turf Club et qu’il doit informer le club avant d’accepter une quelconque proposition.

Sinon, par rapport aux enquêtes de ce mardi, Rakesh Bhaugeerothee (Rock On Geordies) et Kevin Ghunowa (Dealer’s Charm) ont été réprimandés. Le premier nommé a été demandé de faire preuve de prudence en sortant sur les barres. Quant à Ghunowa, il a été averti de faire plus d’effort pour redresser sa monture.

Après sa décevante prestation lors de son ‘barrier trial’, l’établissement Gujadhur a décidé de mettre Newlands à la retraite. Venu avec une très bonne réputation, il est devenu caractériel avant même ses débuts chez nous. Ce produit de High Chapparal avait gagné deux courses en 11 sorties.

Vincent Allet perd Monopolize, Nooresh Juglall décline l’offre sud-africaine, retraite pour Newlands