Violée, elle risque la prison pour avoir tenté un avortement
(source TheMirror) Des femmes manifestant contre la sévérité de la loi concernant l'avortement à El Savador
Monde

Violée, elle risque la prison pour avoir tenté un avortement

Le procès intenté à Imelda Cortez, 20 ans, pour avoir tenté un avortement illégal débute ce lundi, 12 novembre à El Savador. Cette femme, violée par son beau-père, risque 20 ans de prison si elle est trouvée coupable.

Pendant des mois, elle a été abusée par son beau-père. En 2017, elle accouche d’une petite fille dans les toilettes publiques à El Savador. C’est sa mère qui va la trouver alors qu’elle se tordait de douleur et saignait abondamment. Conduite d’urgence à l’hôpital, le médecin de service a suspecté un cas d’avortement et a fait venir les policiers. Le bébé a été retrouvé en vie dans les toilettes le même jour. Cortez a été abusée par son beau père, âgé de 70 ans alors qu’elle n’avait que 12 ans.

Après enquête, elle a été arrêtée en avril 2017 et depuis elle est toujours incarcérée. Alors qu’elle était encore à l’hôpital, son beau-père est venu et a menacé de la tuer aussi bien que ses soeurs et sa mère si jamais elle le dénonce à la police. Une autre patiente a tout entendu et a rapporté le cas à une infirmière qui a, à son tour, averti la police.

Dans un premier temps, la poursuite avait accusé la femme d’avoir inventé cette histoire de viol pour justifier son crime mais les tests d’ADN ont, par la suite, confirmé la paternité du bébé. Le beau-père n’a pas encore été arrêté dans cette affaire mais le procès de Imelda Cortez va néanmoins débuter ce lundi.

 

Violée, elle risque la prison pour avoir tenté un avortement