Port-Louis : Battue par son mari, elle atterrit à l’hôpital
La victime a porté plainte à la police
Faits Divers

Violence conjugale : « Si to ale lapolis, mo brile sa lacaz la »

Vishwanee ne sait plus à quel saint se vouer. Son concubin a menacé de mettre le feu à sa maison car elle a porté plainte contre lui pour violence conjugale. Elle craint à présent qu’il ne mette ses menaces à exécution. Les faits se sont produits à son domicile à Bananes, vendredi 6 avril.

Une violente dispute a éclaté entre le couple concernant les dépenses de la maison. Furieux, son concubin, un électricien âgé de 53 ans, l’a rouée de coups. Il l’a poussée sur le lit et a continué à la tabasser. « Si to pe ale lapolis, mo pou brile sa lacaz la. Kan to pou retourner, pa pou ena narien ». Craignant pour sa sécurité la quinquagénaire a fait fi de ces menaces et s’est rendue au poste de police de l’hôpital Nehru.

Violence conjugale : « Si to ale lapolis, mo brile sa lacaz la»