Wakashio : la proue du vraquier repose déjà au fond de l’océan
La nouvelle tant attendue est enfin tombée peu après 16h30, dans après-midi du 24 août
Actualités

Wakashio : la proue du vraquier repose déjà au fond de l’océan

La nouvelle tant attendue est enfin tombée peu après 16h30, dans après-midi du 24 août. La proue du vraquier a sombré. Elle repose sur un fond marin à 3 000 m de profondeur et à une distance de 13 000 nautiques ( 24 000 km) au large des côtes de Vieux Grand Port. Un endroit historique et hautement symbolique, où s’est déroulé la grande bataille du Vieux Grand Port en 1810. Bataille navale, au cours de laquelle, les Français avaient perdu la possession de Maurice ( ancienne Isle de France) au profit des Anglais. 

Le MV Wakashio, plus particulièrement la proue qui s’est détachée, cela fait cinq jours que la Salvage Team l’a remorquée au site identifié pour le sabordage.

De ce fait, la partie avant du MV Wakashio qui s’est drossé sur les récifs de Pointe d’Esny, Blue Bay, le 25 juillet 2020, rejoint, désormais, le sol marin de Vieux Grand Port, où gisaient, voici plus de 200 ans, plusieurs épaves. Le Musée Naval de Mahébourg cache en son sein bien des souvenirs et autres vestiges.

Le MV Wakashio, plus particulièrement la proue qui s’est détachée, cela fait cinq jours que la Salvage Team l’a remorquée au site identifié pour le sabordage. Il est souligné que la Salvage Team restera sur place pendant plusieurs heures pour s’assurer qu’il n’y ait aucune pollution dans cette partie de l’océan.

En dépit de la catastrophe écologique, causée par la marée noire qui s’est répandue sur les côtes du sud et sud-est de Maurice, avec en relief les graves répercussions socio-économiques, le MV Wakashio, battant pavillon panaméen, est entré dans l’histoire navale de Maurice.

En dépit de la catastrophe écologique, causée par la marée noire qui s’est répandue sur les côtes du sud et sud-est de Maurice, avec en relief les graves répercussions socio-économiques, le MV Wakashio, battant pavillon panaméen, est entré dans l’histoire navale de Maurice, à l’instar d’Angel 1, cargo panaméen qui a été coulé par 4 400 m de fond à 67 km de Pointe-d’Esny en novembre 2011, et le MV Benita, vraquier libérien, qui a été sabordé à 93, 5 miles nautiques, le  30 juillet 2016, alors qu’il était en route vers cette le cimetière de navires d’Alang au Gujarat, en Inde, est entré dans l’histoire de la marine marchande à Maurice.  

Wakashio : la proue du vraquier repose déjà au fond de l’océan