Workers’ Bill et l’EReA Bill – Pravind Jugnauth : «Ces projets de loi ouvrent la voie au développement de Maurice»
“Ces projets de loi viennent renforcer et mieux protéger les droits des employés, tout en favorisant de meilleures relations industrielles”, a-t-il soutenu.
Actualités

Workers’ Bill et l’EReA Bill – Pravind Jugnauth : «Ces projets de loi ouvrent la voie au développement de Maurice»

«Ces projets de loi ouvrent la voie au développement de Maurice. Ils instaurent un cadre juridique approprié dans le monde du Travail. Ils accordent un soutien à la croissance économique», a affirmé le Premier ministre, Pravind Jugnauth lors de son intervention sur les deux projets de loi: Workers’ Right Bill et l’Industrial Relations (Amendment) Bill 2019, à l’Assemblée nationale, mardi 13 août. “Ces projets de loi viennent renforcer et mieux protéger les droits des employés, tout en favorisant de meilleures relations industrielles”, a-t-il soutenu.

Poursuivant son intervention, le Premier ministre a dit balayer d’un revers de la main, le scepticisme de certains qui insistent à dire que ces projets de loi resteraient en suspens en dépit du vote au Parlement, Pravind Jugnauth s’est à son ministre du Travail, des Relations Industrielles et de l’Emploi, Soodesh Callichurn qui lors d’une conférence de presse en solo de l’alliance gouvernementale a rassuré que “ces projets de loi seront promulgués avant les élections générales.”

“Tout ce que je fais, je le fais pour l’intérêt de la population du pays. Les citoyens jugeront et feront ce qu’ils devront faire. Ces projets de loi s’ajoutent à l’effort de réforme et renforcent le marché du travail”,  a argué Pravind Jugnauth. Il a soutenu que ces projets de loi apportent des solutions aux conflits du travail, “cela d’autant plus que dans notre modèle économique, la sécurité et le bien-être des employés, ainsi que la négociation collective harmonieuse, constituent une priorité absolue.”

Opinion: Les manoeuvres malveillantes de Business Mauritius pour torpiller le Workers’ Bill
“Les cas de Palmar Ltée et de Future Textile témoignent à quel point, certains employeurs peuvent jeter leurs employés sur le pavé sans aucun préavis”, a rappelé Pravind Jugnauth

Auparavant, au début de son intervention, le Premier ministre a vertement critiqué l’ancien pouvoir Travailliste qui avait en 2008 remplacé l’ancienne loi du Travail par l’Employment Right Act (ERiA) et l’Employment Relations Act (EReA). “Ils avaient d’un trait de plume enrayer les droits acquis des employés. Ainsi, ils avaient accordé les coudées franches au patronat de procéder à des licenciements sans préavis”, s’est insurgé Pravind Jugnauth. 

Il a tiré à boulets rouges sur Shakeel Mohamed, ancien ministre du Travail, qui aujourd’hui tente de se racheter en incriminant les pères fondateurs de la loi de 2008 et qui est absent de l’hémicycle au moment de son intervention. “Cela relève de la malhonnêteté intéllectuelle”, a lancé sans ambages Pravind Jugnauth.

Evoquant les récents cas de licenciements en masse, le Premier ministre a mentionné les cas de Palmar Ltée et de Future Textiles. “Les cas de Palmar Ltée et de Future Textile témoignent à quel point, certains employeurs peuvent jeter leurs employés sur le pavé sans aucun préavis”, a-t-il rappelé. “Ainsi, il est explicite que les lois du Travail ne répondent plus au marché du Travail. L’accent est mis sur la maximisation des profits. Par conséquent, les employés ne peuvent plus être traités comme des outils et des intrants. Les salariés ont perdu leur dignité. Cette situation est inacceptable”,  a maintenu Pravind Jugnauth.

Il a argué sur la nécessité de restituer aux salariés leurs droits. “ Ces droits doivent être respectés”, a-t-il renchéri. Pravind Jugnauth a soutenu que depuis l’installation de l’alians Lepep au pouvoir en 2014 plusieurs mesures ont été prises pour améliorer le statut des salariés du pays. Il a égréné les différentes prises dans ce sens par son gouvernment dès le début: (i) l’octroi d’une augmentation salariale de Rs 600; (ii) l’octroi d’une hausse salariale plus élevée que le taux annuel, chaque année; (iii) le droit de syndiquer à la Police; (iv) la semaine de 48 heures réduite à 45heures; (v) 14 semaines de Maternity leave; (vi) Minimum Wage… “Désormais, il y a quelque 75 000 salariés qui perçoivent des salaires élevés. It is a real game changer. En terme de résultat, nous voulons voir une augmentation de la productivité.

En guise de conclusion, le Premier ministre s’est référé aux questions soulevées par rapport Portable Retirement and Gratuity Fund (PRGF). Il a répondu à l’appréhension de Paul Bérenger par rapport au pourcentage à contribuer.

A la lumière de tout ce qui a été dit et commenté, Pravind Jugnauth a renchéri: “Nous sommes satisfaits et convaincus que tout ce qui a été fait s’inscrit dans le meilleur intérêt de la société” Cela avant d’insister: “En tant que gouvernement responsable nous savons très bien comment établir le bon équilibre. Nous avons trouvé le bon équilibre. Le projet de loi améliorera les travailleurs avec des moyens sans précédent. Salariés et employeurs doivent travailler main dans la main pour le progrès du pays.”

Workers’ Bill et l’EReA Bill – Pravind Jugnauth : «Ces projets de loi ouvrent la voie au développement de Maurice»